RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Quand on est pas douée... [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
I see you
Messages : 168
Localisation : Un peu partout
Métier : Alchimiste


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Quand on est pas douée... [ Terminé ] Lun 21 Oct - 19:13





Quand on est pas douée...
Dastan Dunskan & Oliana Gil'Sayan




-  Oliana, fait attention quand même !


Mon papa me dit ça, mais je ne l’écoutais pas. Je sors de la boutique en courant, faisant tomber des flacons de je-sais-pas-quoi au passage. J’entends mon père dire quelques jurons d’énervement. C’ est pas que j’aime pas ce qu’il fait, mais c’est pas intéressant. J’aime bien aller dans Voronwë sans avoir mon papa sur mon dos. Ma maman ? Je ne sais pas qui elle est. Je sais juste que c’est une elfe qui habite à Cirth. Quand je serais grande, j’irais la voir là-bas, mais je ne sais pas à quoi elle ressemble, ça m’aide beaucoup !.. Si elle est brune, blonde, je n’en sais rien. Je sais juste qu’elle a les oreilles pointues… Normal pour une elfe !

J'arrive près de l'endroit où il y avait un cheval.
- Torillë ! dis-je joyeusement à l’intention du cheval.

Le cheval gris pommelé releva la tête, sur laquelle il y avait une liste qui descendait jusqu’à ses naseaux. Il était près de chez moi, je caressai son encolure grise, il était très sympa ce dada.

Puis, je repartis en sautillant dans Voronwë. De très loin, j’aperçois la forêt… Je voulais y aller, mais je n’avais pas autant de courage. Toute seule dans cette forêt avec pleins de méchants monstres… Ça me fait peur.  Des méchants monstres, c’est des vilains pas gentils, ils sont pas beaux en plus.

- Jamais j’irais là-bas ! dis-je à haute voix.

En fait, j’étais devant l’auberge. J’aime pas l’auberge. Y’a des fous ! Pleins de fous ! Ils font peur. L’auberge ‘’Au gardien’’, c’est quoi ce nom ? J’avais interpelé quelqu’un en disant que j’irais jamais dans la forêt.

- Oli… Oliana, c’est ça ?

Je me retournai vivement, Redel Zarar, un fou de l’auberge était devant moi, je pars en courant. Il me suivait en marchant, qu’est-ce qu’il voulait ce lourdaud méchant ? Je cours à travers les ruelles, j’entends de l’animation, où je suis ? Je ne fis pas l’effort de tourner la tête, je regardais Redel, il me suiv…

Plouf !



Codage fait par .Jenaa


Dernière édition par Oliana Gil'Sayan le Mer 27 Aoû - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Pirate

avatar
I see you
Messages : 447
Localisation : Reniar


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Quand on est pas douée... [ Terminé ] Lun 21 Oct - 22:49


Quand on est pas douée...
Dastan Dunskan & Oliana Gil'Sayan

Voronwë, 10years ago...
Voronwë a beau être une cité portuaire, je suis depuis longtemps largement lassé de ces années passées à terre depuis la dernière fois que je suis descendu du pont d'un navire. Quatre années, cela fait un temps difficilement négligeable dans une vie d'homme, et davantage encore quand on observe qu'il ne fait que huit années que j'ai pour la première fois pris la mer. Cependant, malgré cette lassitude non négligeable de la terre ferme sur laquelle je vis temporairement - je compte bien retrouver ma mer patrie d'ici peu -, je ne me plains pas de la vie que je mène en ce moment. Comment le pourrais-je alors que m'attendent chez nous ma femme et mon fils? Et malgré que je compte bien le faire naviguer avant son cinquième anniversaire - même s'il me faudra composer avec sa mère et son inquiétude constante à son sujet (vrai qu'il se pourrait qu'il ai de qui tenir dans l'art de s'attirer des ennuis...) - je pourrais parfaitement m'adapter à cette vie quelques années encore.

Et pourtant ce n'est pas ce qu'indiquerai à quiconque nous connait quelque peu le fait que je marche sur les docks en pleine conversation mi-discrète mi-houleuse avec l'un des rares hommes que j'appelle ami, qui s'est chargé pour moi de décider que je m'étais depuis trop longtemps encrouté sur la terre ferme. En effet, cet homme charmant, mi-voleur, mi-marchand d'opérette, quand il ne joue pas dans la manigance et la duperie, est parvenu à me faire tendre l'oreille à ses propos lorsqu'il en est venu à me parler de ses heures passées à glaner observations et informations sur les divers navires mouillant dans la crique paisible constituant le port de Voronwë. Et je dois avouer que les projets de ce cher Offryn sont ô combien audacieux. Voler un navire, rien que cela? Quoique non, rajoutons-en! S'improviser capitaine...et avec quel équipage? Celui-là, à coté de moi? Je me suis cependant complètement retenu de lui rire au nez, connaissant suffisamment l'homme pour savoir qu'il ne lâchera pas l'affaire sans se battre...et après tout, peut-être même qu'il parviendra à me convaincre dans son idée, qui sait?

"Ah oui, un autre qui me plait quand même pas mal, Dastan, c'est le trois-mats amarré aux pont..."
Certains diront que je ne suis pas attentif à ses paroles, mais le bruit d'un plongeon suivi de débattements me fait tourner le regard vers l'océan, comme cela est plutôt inhabituel à moins de vingt miles des côtes. En effet, à cette distance, un prisonnier ou un mutin jeté à l'eau depuis la planche du navire n'est pas chose étrange - les sirènes aient pitié de l'âme de ces malheureux.
"Tu m'écoutes?"
"Tu m'excuses, j'ai entendu un truc..."
Le silence, avant de nouveaux bruits de vagues, signes sans équivoque que quelque chose est mal pris. Un goéland, un cabot ou une personne, ca j'en sais rien, mais cependant je m'éloigne de la route que nous suivions jusqu'à présent, longeant les docks, pour rejoindre le bois du ponton le plus proche, bénéficiant ainsi d'une meilleure vue sur ce qui se passe dans le port.

Là, à à peine deux pontons de distance, une gamine tentait vainement d'attraper le rebord du quai, sans aucunement en être capable vu la distance séparant le niveau de la mer de la hauteur du quai. Sans vraiment prendre le temps de réfléchir aux conséquences, je plonge à l'eau avant de nager jusqu'à elle, le peu de courant existant sur le bord de mer me faisant lutter pour la rejoindre comme je me trouve justement à contre courant. De plus, il y a bien longtemps que je n'ai pas sauté à l'eau, et question nage, j'en suis un peu rouillé, cependant, après deux tasses avalées comme il se doit, je parviens à la hauteur de la petite, devant une nouvelle fois plonger pour l'atteindre comme elle commence sérieusement à couler.

Je reprend une sérieuse bouffée d'air comme je remonte à la surface, tenant l'enfant d'un bras passé autour de sa taille pour lui permettre de rester à la surface, légèrement plus haut portée que je ne le suis à manquer boire la tasse à chaque mouvement de nage que je tente, n'ayant pas vraiment eu le temps de réfléchir à la question "comment je remonte sur le quai?". Je tente de ma main libre de m'accrocher au poteau le plus proche, cependant, le bois trempé glisse entre mes doigts et je coule une nouvelle fois avant de remonter à la surface, me demandant réellement comment je vais me sortir de là. Et où est le brigand au "grand" - je suis totalement ironique, malheureusement - cœur lorsqu'on a besoin de lui?

Même un pirate possède le sens de l'honneur.


fiche par Dark-elf


___________________________________________


My memories have been my weakness.
Now, they're my strength.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 34


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Quand on est pas douée... [ Terminé ] Sam 15 Fév - 22:08


Quand on est pas douée...
Oliana Gil'Sayan, Dastan Dunskan & Offryn Gildric

Voronwë, 10years ago...
Dastan est peut-être têtu, mais si il y a bien une mission qui me tient à cœur, c'est de l'être plus encore que lui. Sa femme et son mouflon, c'est bien joli, mais la terre ferme ça ne lui va pas. Ça ne lui ressemble pas. Pour moi qui l'ai toujours connu sur les flots, jamais deux jours au même endroit, le voir stationner dans cette ville depuis quatre ans c'est dans le domaine de l'impossible. Et à vrai dire, y a qu'à l'entendre parler pour voir clairement que s'il ne l'avoue qu'à demi-mots, la mer lui manque. Et c'est pas de s'être installé dans une cité portuaire, en ayant la mer devant les yeux tous les jours, qui change les choses. Après tout, c'est bien lui qui disait qu'on nait avec la mer dans le sang, alors se satisfaire de la terre ferme? Pas crédible.
Et si monsieur ne veut pas se bouger pour changer les choses, faut bien le faire pour lui non? Voilà comment je me retrouve dans une nouvelle prise de bec avec mon ami de longue date, ami que je respecte autant qu'il m'énerve, et qui me respecte autant que je l'énerve, trop semblables que nous sommes pour nous adresser la parole sans nous engueuler ou être sur le même navire sans nous prendre la tête sur des bricoles.
Donc, mission du jour, lui faire remarquer qu'il y a de magnifiques navires absolument pas gardés dans le port de Voronwë. Après tout, je sais qu'il a trop d'honneur pour supporter la plupart des équipages de forbans de pacotille qui croisent sur l'océan, et trop d'indépendance pour s'embarquer sur un navire du continent. M'enfin, à dire vrai, si j'arrivais un temps soit peu à me faire écouter, je lui aurait bien parlé plus en détail de ce trois-mâts qui me plait bien à la sortie du port...
A peine lui ai-je demandé s'il m'écoutait un minimum qu'il se barre sur un ponton avant de sauter à l'eau. Magnifique Das', t'as remarqué que c'était pas le meilleur endroit du quartier pour une plongée? On dirait pas. Bon, ok, j'vais aller le repêcher avant qu'il coule à pic. Je me dirige donc sur le ponton à mon tour, mais le temps que j'y arrive, monsieur Dastan a déjà nagé deux pontons plus loin. Non, je sauterais pas à sa suite.
Je quitte donc le ponton pour rejoindre celui sous lequel l'homme tente de garder la tête hors de l'eau, une gamine dans les bras. De mieux en mieux. Je m'agenouille la tête au dessus de l'eau, l'observant depuis le ponton.
"Un coup de main peut-être?"
"Attrape-la au lieu de faire l'abruti!"
Je soupire, ne trouvant même pas utile de répondre à la provocation, avant de m'allonger à même le bois, tendant le bras vers eux pour attraper la main de la gamine. Cela fait, je tente de mon mieux de la remonter, même si dans ma position, c'est loin d'être évident.
La vie d'un pirate est sur les flots, pas sur terre.


fiche par Dark-elf

Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 168
Localisation : Un peu partout
Métier : Alchimiste


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Quand on est pas douée... [ Terminé ] Lun 5 Mai - 15:13





Quand on est pas douée...
Dastan Dunskan & Offryn Gildric & Oliana Gil'Sayan





Je ne fis pas l’effort de tourner la tête, je regardais Redel, il me suiv…
Plouf !
De la flotte ? Que… Quoi… J’suis où ?! Je tentais désespérément de reconnaitre où j’étais. J’connais pas ici moi, j’ai pas le droit de venir normalement ! Je suis obligée de rester aux alentours de ma maison, pas le droit d’aller ni dans la forêt. La frontière entre le monde que je connais et le monde inconnu est l’enclos de Torillë, le dada gris pommelé. En gros, à 10 mètres à la ronde autour de ma maison ! Aller plus loin m’était interdit, je comprends mon papa maintenant en fait. Ici, c’est pas l’même univers on dirait, c’est zarb... Y’a des bateaux, des gens, des oiseaux blancs et gris bizarre. Aide moi.. Je t’en supplie Je ne vois plus rien. J’ai les yeux qui piquent, ça fait mal ! J’ai de la flotte dans les yeux… J’sais pas nager ! J’essaye d’attraper le rebord, je n’y arrive pas. J’aperçois le fou, Redel Zarar, il bouge pô. Il a un cœur au moins ? J’pense pas en fait… On dirait un mort. Il fait rien. MAIS AIDE-MOI ! Il ne voit même pas que je vais me noyer ce con ! J’entends la voix de mon père raisonner dans ma tête

« Oliana, tu ne dois pas dire ça, pas à ton âge ! »

J’essaye de faire comprendre au fou, que j’vais crever si il m’aide pas. On dirait qu’il ignore. Redel regarde autour de lui, attends… Il vérifie qu’y’a personne ? Il est sérieux le fou ? Est-ce qu’un homme peut être encore plus idiot que lui ? ça va pas bien dans sa tête ! Aide moi.. Je t’en supplie. Il part. Il me laisse. Il se sauve. Tel un lâche, un moins que rien ! J’pense pas qu’il va aller chercher de l’aide. Il est trop lâche, c’est pas un homme. Je coule sérieusement, je ne peux plus respirer comme je le veux, je ne peux plus penser, je ne vois plus rien. Les seules images qui me reviennent sont Redel, et Torillë. Il fait sombre, c’est vide. Il fait noir. Aide moi.. Je t’en supplie. J’ai la force d’ouvrir les yeux, que… Je vois le ciel, j’entends des voix. La mort n’doit pas être un truc sombre, tout noir ou y’a rien ? Il parait que c’est ça. Après je sais pas. Sinon… Je suis donc vivante ? Comment ça s’fait ? Je peux respirer, penser, et voir. La lumière me brûle les yeux, par reflexe, je les referme.

"Un coup de main peut-être?"
"Attrape-la au lieu de faire l'abruti!"

Ces paroles me font ouvrir les yeux. Un homme se tient sur le ponton, il me tend la main. Il a l’allure d’un pirate.  Et un autre qui essaye de me retenir à la surface, un air de pirate lui aussi. Z’ont surement un bateau plus loin. Ça m’étonnerait pas que ce soit ça, des pirates. Par reflexe, j’attrape sa main. Après tout, quand on va mourir, on pense à respirer ? Quand on a mal aux yeux, on essaye de continuer à voir. Bah moi, j’me suis noyée, j’pense à revenir sur la terre ferme. Pô autre chose. J’sais réfléchir quand même ! Enfin… M’ouais. Pas tout le temps… C’est alors que l’homme essaye de me remonter sur le ponton, que… Plouf ! Il vient de tomber à l’eau. Le ponton est en bois, et le bois plus l’eau… Bas c’est parti pour le toboggan ! CA GLISSE LE BOIS MOUILLE DUCON ! C’est reparti. Là j’sens vraiment mon dernier jour arrivé. Trois pas doués à la flotte…






Codage fait par .Jenaa

___________________________________________

On m'a dit que les "fous" étaient différents, j'ai donc cherché ce qu'ils pouvaient bien être et que personne d'autre n'était. Puis j'ai trouvé, ils sont juste heureux. Ils ont trouvé ce bonheur tant recherché. Ils ont été possédés par la joie, et se sont évadés de ce monde sans pitié.
Revenir en haut Aller en bas

Pirate

avatar
I see you
Messages : 447
Localisation : Reniar


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Quand on est pas douée... [ Terminé ] Mer 11 Juin - 23:18


Quand on est pas douée...
Dastan Dunskan & Oliana Gil'Sayan

Voronwë, 10years ago...
Offryn ne nous est vraiment pas utile à nous tomber dessus en essayant de la remonter... d'accord, l'intention était louable, mais le résultat est le même...
"Tu sais quoi, tiens la, j'me démerde pour remonter et vous tirer de là."
Je n'attends pas vraiment sa réponse avant de lui mettre la petite dans les bras, même si il est loin d'être assez à l'aise avec les gamins pour ne pas donner l'impression de tenir une pieuvre essayant de le bouffer - et c'est là que j'me rappelle pourquoi je ne compte pas lui confier mon fils de sitôt...déjà que je lui fait tout particulièrement confiance pour lui apprendre à risquer la corde à son tour... non, franchement pas envie - et je me déplace comme je le peux dans l'eau glacée pour essayer de trouver un poteau où je pourrais agripper plus facilement qu'un autre. Et en fait, si il y a bien un truc intéressant sur les pontons, c'est les poteaux croisés placés entre les pieds du bout pour maintenir le tout, auxquels j'aurai du penser plus tôt. Bout du ponton que je rejoins comme je le peux, n'ayant jamais brillé par mes exploits en natation, et encore un peu moins après quatre années passées sur la terre ferme. Enfin, après deux nouvelles tasses et trois glissades sur le bois détrempé, j'arrive à monter sur le ponton, ou plutôt à me trainer sur le ponton, où je me relève pour rejoindre l'endroit où Offryn et la petite sont toujours dans la flotte. Me débrouillant mieux que le voleur, j'assure ma prise sur le bois avant d'attraper la main de l'enfant et la remonter sur le ponton, mon vieil ami ayant la brillante idée de la pousser vers moi, en profitant pour boire une tasse que je n'aurai pas voulu lui emprunter.
Bon, plus qu'à le récupérer lui...mais en ai-je vraiment envie?
"J'te trouve très bien dans la flotte tu sais. Ca faisait un bon moment que je ne t'y avais pas vu."
"Tu refoutrais tes foutues bottes sur le pont d'un foutu navire, tu m'y verrais plus souvent dans cette foutue flotte!"
Cas désespéré. Je finis par secouer la tête avant d'attraper son avant-bras pour le remonter au sec, uniquement parce que je ne compte pas perdre deux heures avec lui alors que la petite à la fois toussant et tremblant sur place a plus besoin de mon aide que lui. Cela fait, je me relève accroupi en me tournant vers l'enfant avant de dégager d'une main les cheveux qui lui recouvrent le visage.
"Eh petite. Ça va aller?"
A vrai dire, pour le coup j'suis bien embêté maintenant. Je ne compte pas la laisser se débrouiller toute seule, ça c'est certain, mais j'ose espérer qu'elle n'habite pas trop loin sinon elle va geler sur le trajet du retour... Bah, j'dirai que dans le pire des cas, Milah m'en voudra pas de la ramener deux minutes à la maison. Ma femme est particulièrement jalouse, mais il manque une quinzaine d'années à cette gosse pour que cette jalousie puisse avoir écho...
"T'inquiète, pour moi ça baigne, pas la peine de t'inquiéter pour ton vieux copain Das'..."
Ca tombe bien, j'm'inquiétais pas...les rats savent nager, et mieux que moi d'ailleurs.
Même un pirate possède le sens de l'honneur.


fiche par Dark-elf


___________________________________________


My memories have been my weakness.
Now, they're my strength.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 168
Localisation : Un peu partout
Métier : Alchimiste


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Quand on est pas douée... [ Terminé ] Ven 13 Juin - 18:22





Quand on est pas douée...
Dastan Dunskan & Offryn Gildric & Oliana Gil'Sayan





Comment j’suis arrivée là, sérieusement ? Arriver à tomber à la flotte, s’en faire exprès, faut le faire n’empêche ! J’suis pas douée en fait, c’est ça. J’aurais dû rester chez moi en fait, là je sais que je vais rien louper. Revenons au sujet principal, le deuxième pirate, qui était sur le ponton, vient de tomber à la flotte. J’suis si grosse que ça pour qu’il tienne pas debout ? J’en apprends des choses, de jours en jours, à vrai dire. On est trois à la flotte désormais, et les deux pirates se gueulent dessus, on dirait. L’eau est glaciale, c’est horrible. Ça vous glace le sang et les entrailles, on dirait des millions de coups de poignards dans le dos et des coups dans la tête. Affreux.

C’est alors que le premier pirate me plaça dans les bras de l’autre, sans lui demander son avis, et il a pas l’air très très heureux le deuxième. D’après ce que j’ai compris, le premier pirate va tenter  de retourner sur la terre ferme, bonne idée. Je suis des yeux son parcours et souris intérieurement quand il parvint sur la terre ferme. Il me tendit la main que j’attrapais en espérant qu’il ne retourne pas dans l’eau comme l’autre pirate, qui avait glissé sur le bois. Quelle idée de mettre du bois à proximité de l’eau, quand même ! Bah oui, on peut glisser, première nouvelle ? Le pirate sur le ponton me tira hors de l’eau, sur la terre. Ces minutes semblables à des heures passées dans l’eau, c’était de nouveau la terre, terre ferme. Je toussais pour essayer d’enlever l’eau que j’avais pu avaler en buvant la tasse.

Je relevais les yeux quand je vis le deuxième pirate lui aussi de nouveau hors de l’eau, trempé. A vrai dire, nous sommes tous trempées, et ça… A cause de moi. Le premier pirate se tourna alors vers moi et me demande si j’allais bien. J’hochai la tête et répondis timidement :

« Merci beaucoup de m’avoir sauvée »

L’antre de la mer est immense, y rester longtemps serait une folie inouïe. Sans ces deux pirates, je serais déjà dans une autre antre, celle de la mort qui attend chacun de nous de pieds fermes. Pour nous faire tout oublier et nous faire disparaitre, existant seulement dans la mémoire de ceux qui nous étaient proche.





Codage fait par .Jenaa

___________________________________________

On m'a dit que les "fous" étaient différents, j'ai donc cherché ce qu'ils pouvaient bien être et que personne d'autre n'était. Puis j'ai trouvé, ils sont juste heureux. Ils ont trouvé ce bonheur tant recherché. Ils ont été possédés par la joie, et se sont évadés de ce monde sans pitié.
Revenir en haut Aller en bas

Pirate

avatar
I see you
Messages : 447
Localisation : Reniar


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Quand on est pas douée... [ Terminé ] Dim 27 Juil - 16:06


Quand on est pas douée...
Dastan Dunskan & Oliana Gil'Sayan

Voronwë, 10years ago...
Bon, au moins, la gamine est saine et sauve, même si elle est ourdée, et Offryn a presque fini de cracher tous ses boyaux. Il ira se réconforter devant une de mes bouteilles de rhum, si faut que ça pour lui faire plaisir. En attendant, ma priorité du moment est la fillette que nous avons sorti de la flotte, à laquelle je ne peux même pas offrir ma veste vu qu'elle se trouve être aussi détrempée que le reste de mes affaires, moi compris. Je lui souris lorsqu'elle me remercie de l'avoir sauvée, content de voir que certains gosses savent encore ce que signifie la politesse de nos jours, avant de poser une main sur son épaule.

"Y a pas de quoi. J'allais pas te laisser te noyer quand même. Au fait, j'm'appelles Dastan, et l'ivrogne derrière c'est Offryn. Toi c'est comment que tu t'appelles?"

Oui, bon, la dénomination d'ivrogne n'a pas l'air de convenir à mon ami de trop longue date, mais je ne m'excuserais pas de remarquer qu'il aime autant le vol que la bouteille, et que la combinaison des deux a le mauvais gout de lui attirer des ennuis. Il n'y a qu'à se rappeler de notre rencontre... c'pas qu'il était en train de suffoquer au bout d'une corde, mais un peu quand même...

"T'habites dans le coin? Le soleil est haut, mais vaut mieux pas que tu reste à l'air ainsi détrempée. Je peux te raccompagner si tu veux."

Oui, j'estime présenter un peu mieux que Offryn, donc non, je ne compte pas l'inviter au voyage. Il peut m'attendre deux minutes le temps que j'ramène la gamine chez elle. C'est un grand garçon, il va pas se perdre entre un trois mats et une frégate... tiens, causant de trois mats au fait, faudra que je songe à lui demander la fin de notre conversation...bien que si elle l'intéressait un temps soit peu, c'est lui qui va me la refoutre dans les pattes cette conversation...
Même un pirate possède le sens de l'honneur.


fiche par Dark-elf


___________________________________________


My memories have been my weakness.
Now, they're my strength.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 168
Localisation : Un peu partout
Métier : Alchimiste


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Quand on est pas douée... [ Terminé ] Sam 2 Aoû - 13:40





Quand on est pas douée...
Dastan Dunskan & Offryn Gildric & Oliana Gil'Sayan






Vous pouvez pas savoir comment c’est bien de revenir sur la terre ferme après un tour dans la flotte. Vous avez le bruit des oiseaux et la brise fraiche sur votre visage trempé. Bon j’arrête de faire l’apprentie poète, ça me réussit pas. J’aime pas l’eau, c’est décidé, c’est pas mon élément. Enfin bref, je sortis de mes pensées quand je sentis une pression sur mon épaule gauche. C’était le premier pirate, l’autre était… - je regardais derrière le premier pirate -, était en train de cracher ses poumons à quelques mètres de là. Le pirate qui était devant moi me fit les présentations –lui, c’était Dastan si j’ai bien compris-, avant de me demander mon propre nom.

« Certain m’aurait laissé. J’suis Oliana. »

Ouais, certain. Ces certaines personnes méritent pas la vie, parce qu’ils servent à rien j’ai envie de dire.  J’t’en foutrais des lâches moi ! J’les hais, j’les hais ceux-là, mais à un point… Inimaginable. Les lâches comme l’autre Redel Zarar là. S’il était en face de moi, j’l’étriperais. – Nul besoin de me rappeler que j’ai une force d’un moineau, merci. Enfin bon bref, Dastan –oui, j’ai retenu son nom, quand même !- me d’manda si j’habitais dans le coin. Bonne question, bonne question. Mon regard se portait sur tout ce qu’il y avait autour de moi, puis j’essayais de me remémorer par où j’suis passé avant d’atterrir ici comme une conne.

Conclusion, oui j’habite dans le coin. Pas loin du tout, même si, pour moi le trajet m’avait semblé duré des heures. Une fois que j’aurais repérer l’auberge, j’aurais tout repérer dans cette endroit.


Codage fait par .Jenaa

___________________________________________

On m'a dit que les "fous" étaient différents, j'ai donc cherché ce qu'ils pouvaient bien être et que personne d'autre n'était. Puis j'ai trouvé, ils sont juste heureux. Ils ont trouvé ce bonheur tant recherché. Ils ont été possédés par la joie, et se sont évadés de ce monde sans pitié.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 34


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Quand on est pas douée... [ Terminé ] Mer 27 Aoû - 10:01


Quand on est pas douée...
Dastan Dunskan & Oliana Gil'Sayan

Voronwë, 10years ago...
Ouais, d'accord, t'es meilleur que moi pour ne pas glisser sur les pontons détrempés... On oubliera deux secondes de rappeler qui est le pirate et qui est le voleur de poules ... Toujours est-il que la tasse que j'ai bue n'était pas franchement sympathique, et que l'eau des ports est encore plus dégueulasse que celle des fossés, qu'est déjà loin d'être terrible. Tentant de reprendre mon souffle après être remonté au sec, je crache l'eau que j'ai dans les poumons tout en tentant d'éviter de rendre mon - trop maigre - déjeuner. Tache ardue, je vous le donne en mile.
Enfin, vu que Dastan a l'air de s'en foutre royalement ... et voilà qu'il propose à la gamine de la raccompagner chez elle. Ouais bon, sur ce coup là j'vous suis pas. Allez savoir que ce soit la fille d'une quelconque autorité de la cité, je n'ai qu'à peu près pas envie du tout de retourner sur l'échafaud auquel j'ai échappé il y a si trop peu de temps de cela. Enfin, j'vais les suivre à distance, sait-on jamais. Dastan est bien sympa mais avec un gosse, il tomberait dans le premier traquenard venu ...
Enfin bref, après les avoir vus tourner et retourner dans les rues de la cité qu'est Voronwë, la gamine a quand même su lui indiquer la bonne route pour l'emmener chez elle. Et de voir l'ex pirate revenir dans ma direction assez rapidement après, s'étant contenté de s'assurer d'avoir déposé l'enfant au bon endroit, pour passer à coté de moi en posant rapidement une main sur mon épaule.
"J'ai besoin d'un verre."
Je lui emboite le pas, bien d'accord avec lui, un verre, c'est ce qu'il me faut aussi.
"J'ai bien cru que tu le demanderais jamais ... "
Même un pirate possède le sens de l'honneur.


fiche par Dark-elf
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 168
Localisation : Un peu partout
Métier : Alchimiste


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Quand on est pas douée... [ Terminé ] Mer 27 Aoû - 16:04





Quand on est pas douée...
Dastan Dunskan & Offryn Gildric & Oliana Gil'Sayan





Raccompagne moi s'tu veux, j'ai envie de dire. Mais j'le dirais pas. J'suis têtue et j'assume, c'est triste, hein ? L'autre pirate ( qui n'a pas l'allure d'un pirate, désolée de dire ce que je pense ), Offryn j'crois, lui il préfère rester là, il m'a l'air sympa mais si c'est pour qu'il fasse autant le pas-doué que moi, comme il l'a fait en ne réfléchissant pas à bois plus eau égal glissade, mieux vaut qu'il reste là, hein. Même moi j'le sais, enfin... Je sais pas si c'est après m'être casser la gueule dans la flotte ou bien avant. J'ai la mémoire courte mais je me souviens des connaissances. Enfin bon, c'est pas le tout mais je caille moi. C'est alors que je me dirigeais vers chez moi, mon chez moi à moi. Comment ça c'est logique ? Bah oui, mais j'avais envie de le dire. Cherchez pas les p'tits détails, ça me fera des vacances, merci. Je marchais ni trop vite ni trop lentement. J'ai repéré l'auberge, maintenant je sais par où c'est. Puis je marchais, marchais, avec le pirate un peu plus loin derrière moi mais quand même assez proche, avant d'arriver chez moi et de le remercier une nouvelle fois.

" Merci, Dastan "


FIN DU RP.

Codage fait par .Jenaa

___________________________________________

On m'a dit que les "fous" étaient différents, j'ai donc cherché ce qu'ils pouvaient bien être et que personne d'autre n'était. Puis j'ai trouvé, ils sont juste heureux. Ils ont trouvé ce bonheur tant recherché. Ils ont été possédés par la joie, et se sont évadés de ce monde sans pitié.
Revenir en haut Aller en bas


I see you
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand on est pas douée... [ Terminé ]

Revenir en haut Aller en bas

Quand on est pas douée... [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Guitare, quand tu nous tiens ! {PV Evan}[Terminé]
» De l'aide pour une pas douée? ^^' [Terminé]
» Quand te reverrais-je sourire merveilleux? [Terminé]
» Quand un gros ours débarque ~ [Terminée]
» Quand le masque tombe [Tour II- Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contrées oubliées. :: This is the end :: Corbeille :: Archives RP-