RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 17:01






Hralien Raegan
Même au coeur de la plus pure des lumières se cache une lueur d'ombre.



Strong story
Lorgan, la cité elfique la plus importante du bord de côte de nos terres. C'est dans cette cité que je suis né, que j'ai été élevé, fils de deux elfes suffisamment hauts placés dans la cité pour que je n'ai jamais à m'inquiéter de trouver à manger dans mon assiette. Mon père, maitre d'armes de son état, eut tôt fait de m'inculquer les bases du combat à l'épée, puis à l'arc, l'arme de prédilection de notre peuple. Cependant, je n'étais pas l'un de ses meilleurs élèves, malgré les efforts que j'apportais pour lui convenir, être ce fils prodige qu'il voulait que je soit.
C'est en ma mère, herboriste de renom, que je trouvait le meilleur soutien, comme je me montrais plus intéressé par le savoir que les armes, passant de longues heures à l'écouter me parler de telles ou telles plantes et de leurs effets, positifs ou négatifs. Je n'avais pas 50années de vie que je me serais déjà montré parfaitement capable d'empoisonner quelqu'un, si mon cœur avait alors été corrompu.
Je n'étais qu'un gosse lorsque les premières manifestations étranges se produisirent. Comme des fleurs s'ouvrant et mourant lorsque je les regardais, ou encore des racines sortant de terre sur le chemin de ceux qui m'ennuyaient. Ma mère, fine observatrice, fut la première à comprendre ce qui se passait, bien avant moi, et me fit promettre de n'user de ces dons naissants pour rien au monde, et plus encore de ne pas même songer à en informer mon père. Cet elfe était en effet bien connu pour détester tout ce qui se rapprochait de près ou de loin à l'Art, dans toutes ses facettes, bien qu'il ne m'est jamais venu à l'esprit de songer à lui demander la raison de cette haine que je ne comprenais pas.
Cependant, j'étais, déjà à l'époque, ce fieffé entêté avide de découvertes, et loin de rejeter ces dons s'imposant à moi, j'apprenais à les utiliser, en cachette, la nuit, ou lorsque je n'avais rien à faire ni qui pour m'observer. D'allumer une simple bougie, il ne me fallut que quelques décennies pour parvenir à contrôler quelques sorts mineurs, appris au détour d'un livre emprunté à la bibliothèque de la cité. J'appris rapidement à me protéger, davantage que j'avais pu réussir à apprendre à me servir d'une épée ou d'un arc, quoique je n'étais pas mauvais d'une dague. Et cette habitude que je pris de me défendre de ma magie fut sans doute ma perte, comme, au cours d'un entrainement de plus avec mon père, éprouvant, tant par la force et la précision des coups que je dut tantôt bloquer tantôt esquiver, que par les attaques verbales du maitre d'armes, une série de coups et d'estocs me laissa partiellement désarmé, ma dague au sol tandis que le bras tenant mon épée n'aurait jamais le temps de bloquer l'attaque à venir...et je connaissait suffisamment mon assaillant pour savoir qu'il ne retiendrait pas son coup pour autant. Sa lame se dirigeait toujours dans ma direction, mais fut arrêtée à quelques centimètres de moi comme si un mur invisible s'était dressé entre nous.

L'histoire a été simple. Mon père détestait suffisamment la magie pour ne pas supporter que son héritier choisisse cette voie, et il m'imposa un choix qui fut curieusement plus difficile à résoudre que je ne l'avait pensé au départ. Lui ou la magie. Ou, si on veut être précis, ma famille, ma vie, la cité que j'avais toujours connu, l'aisance que j'avais toujours connue, ou ma liberté, celle que m'offraient les pouvoirs que je savais posséder. Longue à prendre fut ma décision, nombreuses étant les raisons me poussant à rester, meilleures étaient celles me poussant à partir.

J'avais un peu plus d'un siècle lorsque je quittais la cité qui m'avait vu grandir, luttant pour me libérer de l'étreinte de l'amour maternel, n'obtenant pas même un regard de l'autorité paternelle, et c'est sans me retourner que je partais, certain de ne pas en être capable si je le faisais.
Ne connaissant rien du monde extérieur, j'appris à me débrouiller par moi-même autant qu'à monter à cheval, même si je dut ridiculiser toute ma race lors de mes premiers essais. Alors que je m'étais arrêté dans quelque village du nord du pays, ma route croisa celle de ce vieux fou pas si fêlé, cet elfe semblant plus âgé que tout autre, qui claqua joliment le caquet à mon franc-parler, m'expliquant deux trois bases d'humilité que j'ai depuis largement oubliées, et surtout, m'indiquant l'Académie de Reniar, la cité capitale, où, d'après lui, je trouverait ce que je cherchais. Qu'est-ce que je cherchais, en fait? Je ne le savais seulement pas, mais, sans pouvoir me l'expliquer, je décidais de suivre les conseils qu'il me donnait, et prit la route de Reniar dès le lendemain matin.

Une suite de semi-échecs et de semi-réussites, voila ce que fut ma vie durant les presque deux siècles que je passais à l'Académie. Chaque victoire me rendit plus sur de moi, et chaque échec intensifia la nécessité que j'avais d'être le meilleur dans cet art que je comptais bien posséder sur le bout des doigts. Désormais, je n'avais plus besoin de mots pour utiliser la magie, n'ayant qu'à penser à l'effet que je désirais obtenir. Loin était parti le jeune elfe désireux de connaitre le nom des plantes de son jardin. Cet elfe ci voulait le pouvoir et la renommée, et ce n'est pas en demeurant en ces lieux que je l'obtiendrais.

Je reprit donc la route, comme je ne l'avais pas fait depuis deux siècles, et me dirigeai vers Cirth, la cité régnante de notre peuple, où se trouvent les plus grands des elfes de ce monde, la tête du royaume. Difficile est l'ascension sociale dans cette cité, mais le destin aime se jouer de la destinée de chaque individu. Alors que j'étais parti en chasse à l'extérieur de la cité - mon nouveau plaisir, depuis les deux décennies que j'étais dans cette cité, étant de mettre à mort orcs, gobelins et autres, quand un humain ne se trouvait pas pris dans les rais de mes sorts. L'avantage des humains est qu'il est intéressant d'observer leur capacité à ressentir des émotions telles que la souffrance et la peur, sentiments dont sont dépourvus les orcs. Moi mauvais? Non, j'expérimente, et les humains sont une source d'expérimentation intéressante, même si leur manque de résistance est relativement fatiguant. Je disait donc, alors que j'étais parti en chasse à l'extérieur de la cité, la rumeur d'un combat naquit à mes oreilles, et je lançais ma monture dans cette direction, comptant rattraper le début de chasse totalement vide que j'avais subi. Utilisant aussi bien ma dague que mes dons, en alliance avec les autres elfes que je trouvait occupés à abattre méthodiquement quelques orcs égarés. Sans le savoir auparavant, je m'étais retrouvé nez à nez avec sa majesté le roi des Elfes, combattant aux cotés de ses hommes, d'égal à égal avec eux, et quelque part en moi naissait un profond respect pour cet elfe.

Comment me suis-je retrouvé à tenir tête à cette enfant au milieu des couloirs du palais de Cirth, je ne saurais le dire. Partout, tout ne marche que par intérêt, et je suis moi-même un utilisateur de ce système peu gracieux, et il ne m'est guère difficile de penser que Isiltir préférait m'avoir de son coté que contre lui. Et il me fallait composer avec cette gosse parvenant, malgré qu'elle n'ai pas un siècle, à me faire tourner dingue comme elle est suffisamment convaincue par sa logique pacifiste pour y emmener son père - Isiltir, au passage, bien que la ressemblance ne soit pas flagrante -, me rendant plus difficile encore la tache de le convaincre qu'il nous faut offrir les armes aux armes, et régler une bonne fois pour toutes ces querelles envenimant le pays.
Peut-être que si nous n'avions pas été si opposés, si résolus dans notre confrontation quotidienne, terminant bien souvent par l'un de nous deux lamentablement étalé au sol, j'aurai pu observer cette elfe de plus près. Après tout, ce n'est pas la laideur qui la caractérise. Seulement voila, nous nous supportons à peu près aussi bien qu'un chat et un chien, et même après près de deux siècles de présence mutuelle aux cotés de Isiltir, chacun le conseillant selon son caractère propre, elle trop douce, moi trop sec, il est impossible de nous tenir dans la même pièce sans qu'une dispute n'éclate. Et chacun d'entre nous a, de plus, trouvé sa némésis en l'autre, son égal et son opposé à la fois. Isiltir est un roi juste, qui sait faire fi de cela pour faire la part des choses de nos avis et de nos choix, même s'il se place trop souvent à mon gout du coté de Alustriel.
Cependant, les temps changent, la menace s'assombrit, et du haut de l'un des nombreux balcons de la bâtisse, j'observe poindre un soleil rouge de sang, du sang des innocents sacrifiés par la trop grande clémence d'un roi. Mes poings se ferment sur la balustre à m'en blanchir les jointures, mais malgré l'influence que je sais posséder, de part ma position à ses cotés, sur le roi sylvain, je sais également que je ne saurais lui faire prendre les armes contre cette menace invisible tant qu'elle n'est pas sous nos fenêtres. Après tout, poursuivre des ombres ne mène à rien d'autre qu'à plus de pertes. Mon avis est partagé, et je n'aime pas cela, préférant de loin tout planifier à l'avance.



 &  


fucking character
Que dire de la banalité de mon physique pour l'elfe que je suis? Elfe signifie que je n'ai aucune difficulté à atteindre le bon 1m90 de haut, les oreilles en pointe, l'allure aussi élancée que le pas n'est léger. Sinon, j'ai les cheveux blonds, et longs, et il parait que l’amabilité n'est pas vraiment ancrée sur mes traits, comme mon expression est couramment sombre. Et il vaut mieux pour sa sécurité me voir taciturne que furieux, comme j'affectionne tout particulièrement à me salir les mains lors des interrogatoires.

Mon caractère, en revanche, n'est guère banal, pour un elfe. Comme on dit souvent des nôtres que nous sommes aussi agréables à vivre que tolérants envers les autres races, à la limite de la folie parfois, car voir un elfe prendre en pitié un Drow agonisant est coutume. A ceci je répond de ma froideur et mon absence de clémence, comme je suis pour les sanctions rapides et radicales plutôt que pour les compromis - je laisse cela à Alustriel, qu'elle s'y ennuie donc. Ma réputation n'est plus à faire, comme un regard suffit à faire s'éloigner les opportuns, sur leur vie, comme je ne fais guère de sentiment à abimer quelqu'un, de quelque race qu'il soit, pour quelques renseignements...car la plus blanche des colombe cache un sombre secret, et le découvrir, de quelque manière que ce soit, est parfois une excuse intéressante. Et tout comme, ayant passé la majeure partie de ma vie dans des demeures cossues, j'apprécie à sa juste valeur le confort qui est mien, j'ai besoin d'action, et traverser les rues de la cité sur mon cheval au galop, me moquant peu de piétiner un ou un autre, avant de vaquer à mes occupations dans les plaines et forêts entourant Cirth, n'est guère inhabituel pour moi.



Link wanted
♂/♀ description rapide du fameux lien
♂/♀ description rapide du fameux lien
♂/♀ description rapide du fameux lien
♂/♀ description rapide du fameux lien
♂/♀ description rapide du fameux lien
♂/♀ description rapide du fameux lien



 &  


perfect rôle play
www. Réunion nocturne (Lune)
www. nom du rp (membre)
www. nom du rp (membre)
www. nom du rp (membre)
www. nom du rp (membre)
www. nom du rp (membre)


BY .TITANIUMWAY




Dernière édition par Hralien Raegan le Sam 16 Nov - 3:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 17:01



The girls next door

& & &




Pseudo du membre
Nature du lien ici même
Cum autem commodis intervallata temporibus convivia longa et noxia coeperint apparari vel distributio sollemnium sportularum, anxia deliberatione tractatur an exceptis his quibus vicissitudo debetur, peregrinum invitari conveniet, et si digesto plene consilio id placuerit fieri, is adhibetur qui pro domibus excubat aurigarum aut artem tesserariam profitetur aut secretiora quaedam se nosse confingit.


Pseudo du membre
Nature du lien ici même
Cum autem commodis intervallata temporibus convivia longa et noxia coeperint apparari vel distributio sollemnium sportularum, anxia deliberatione tractatur an exceptis his quibus vicissitudo debetur, peregrinum invitari conveniet, et si digesto plene consilio id placuerit fieri, is adhibetur qui pro domibus excubat aurigarum aut artem tesserariam profitetur aut secretiora quaedam se nosse confingit.

BY .TITANIUMWAY



Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 17:01



The boys are stupids

& & &




Pseudo du membre
Nature du lien ici même
Cum autem commodis intervallata temporibus convivia longa et noxia coeperint apparari vel distributio sollemnium sportularum, anxia deliberatione tractatur an exceptis his quibus vicissitudo debetur, peregrinum invitari conveniet, et si digesto plene consilio id placuerit fieri, is adhibetur qui pro domibus excubat aurigarum aut artem tesserariam profitetur aut secretiora quaedam se nosse confingit.


Pseudo du membre
Nature du lien ici même
Cum autem commodis intervallata temporibus convivia longa et noxia coeperint apparari vel distributio sollemnium sportularum, anxia deliberatione tractatur an exceptis his quibus vicissitudo debetur, peregrinum invitari conveniet, et si digesto plene consilio id placuerit fieri, is adhibetur qui pro domibus excubat aurigarum aut artem tesserariam profitetur aut secretiora quaedam se nosse confingit.

BY .TITANIUMWAY



Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 17:01

a vous
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 17:37

moi moi moi moi moi !
On se déteste cordialement parce que j'aime pas que tu joue le démon sur l'épaule du roi!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 17:53

mdr, un autre lien me semble impossible très chère Rolling Eyes
et moi j't'aime po parce que t'es bien plus puissante que moi et t'as eu tout loisir de m'en faire la démonstration? (pas maso, non, non)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 17:53

oh oui ! J'te ferais ramper sur le sol et tu me servira de serpiere !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 18:08

ptdr, dans le genre humiliation...tu l'evite en public celle la, je tolere aucun spectateur
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 18:09

dans la salle du trône à 3heures du matin ? ça te va ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 18:13

ca me convient en effet Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 18:25

Si tu veux le jouer je suis là Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 18:32

Very Happy qui qui inaugure?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 18:36

comme tu veux ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien Ven 15 Nov - 18:54

j'vais voir a ca alors Very Happy
Revenir en haut Aller en bas


I see you
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien

Revenir en haut Aller en bas

Plus le pouvoir est proche, plus dure est la chute ~ Hralien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [PV] Plus dure sera la chute.. {Ika}
» Et plus dure sera la chute [PV : Soren Dragan]
» Plus dure sera la chute...
» beth ~ "plus on s'élève et plus dure sera la chute"
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contrées oubliées. :: This is the end :: Corbeille :: Archives HRP-