RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une aide bienvenue [Hazel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Pirate

avatar
I see you
Messages : 447
Localisation : Reniar


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Une aide bienvenue [Hazel] Lun 23 Déc - 19:34


550 de large
Une aide bienvenue
Dastan & Hazel
Cette ville va me rendre barge. Ou plus exactement, elle m'a rendu barge il y a longtemps déjà, et je risque de le re devenir si j'y reste plus longtemps. Cependant, je risque fort de ne pas quitter cette ville sans être certain que Offryn ne s'est pas planté une fois de plus en m'indiquant une fois de plus une mauvaise piste concernant Dan'. Je vais finir par croire qu'il a découvert quelque chose dont il ne veut pas me parler, raison pour laquelle il m'envoie aux quatre coins du pays sans raison. Non Das', commence pas à penser comme ça on va pas s'en tirer...
J'ai temporairement abandonné Leana dans les rues de cette cité, ayant besoin de respirer un peu d'air dans un endroit moins étouffant, tandis qu'elle tentait de me convaincre que songer à récupérer quelques vivres est une bonne idée. Cependant, nous savons qu'il n'y aura pas besoin de se chercher pour se retrouver, comme nous nous tomberons dessus bien assez tôt.

C'est ainsi que je me retrouve sur la grand-place de la cité, à observer le ciel au dessus de ma tête, me plaisant à voir briller le soleil dans mon regard trop bleu. Le soleil, où la seule chose ici paraissant suffisamment vraie pour me plaire.
"Et bien. Rentré au pays jeune homme?"
Hein? Quoi? Je me retourne rapidement, dissimulant davantage mon crochet dans les pans de mon manteau pour me retrouver nez à nez avec une personne relativement agée - au moins 70ans au bas mot - que je n'ai aucune difficulté à reconnaitre comme une marchande qui passait pas mal de temps dans les environs de la demeure de mon père. Je cherche un moyen de me défiler avant de soupirer, devant bien avouer que je me retrouve coincé.
"Temporairement, très temporairement. Je retrouve ce que je suis venu chercher et je met les voiles de cette maudite cité."
Nouveau regard aux alentours, cherchant toujours un moyen de me sauver de là, ne tenant guère à me faire reconnaitre, et, pire encore, encouragé à aller discuter avec mon paternel. Dix huit années que je suis parti, ce n'est certes pas pour rien.
"Il y a bien longtemps que tu n'es pas revenu par ici. Il y a eu des rumeurs tu sais. Il y en a qui disent que tu es mort, d'autres que tu as fini enfermé par qui de droit. Les derniers pensent que tu as juste fait ce qu'il fallait pour déshonorer ton père. Qu'en est-il vraiment?"
Foutus ancêtres avec leurs foutues mémoires. Allez pas me faire croire qu'après 18ans, j'ai pas changé d'une ride?! Les années ont passé, avec leurs lots de joies et de peines, et tout cela suffit largement à changer un homme ... sauf face à ces vieux qui vous reconnaitraient même cinquante ans après... HELP!!!


100x100

Ft.

Dastan & Hazel
100x100

Our Story.

Une ville maudite
100x100

And...

Un jour, je tuerais Offryn.

© Narja - Never-Utopia

___________________________________________


My memories have been my weakness.
Now, they're my strength.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Une aide bienvenue [Hazel] Mar 24 Déc - 19:51



Cela fait maintenant deux jours que je suis à la capitale, et j'en suis ravie. J'ai pu acheter de la farine de qualité, un livre de recettes modernes – pour changer de mon vieux livre poussiéreux « recettes ancestrales », des prunes, des pommes et un nouveau couteau solide. Me voilà dans ma roulotte, j'ai préparé une charlotte fraise-pommes et un cake aux prunes, ma recette favorite. Une odeur de fruit me suit partout où je vais, ainsi qu'un fumet plus ténu de poudre d'amande.
Étamine broute tranquillement, il va plutôt bien en ce moment, et comme l'air se rafraîchit, je lui ait mis une couverture en peau de cerf, qui m'a coûté très cher, mais désormais je peux me le permettre. Car à la capitale, mes pâtisseries se vendent comme des petits pains, et même si certaines personnes ne sont pas très aimables, au moins ils payent. Je me suis permise de monter un peu les prix.
J'attache mon poney gris à un arbre, passe mes mains dans sa crinière et décide de le laisser pour aller en ville (j'ai installé ma roulotte à la lisière de la cité). Que l'air est bon, que le vent est frais et que le soleil brille. Tout me paraît mieux ici, peut-être parce que c'est nouveau pour moi.
Avant de sortir, j'observe quand même que je porte un pantalon gris crasseux et une tunique de même, il faut que je me change. Je me revêtis d'un haut en laine de mouflon et une jupe longue noire avec des clochettes au bout, qui tintent quand je marche. J'attache mes cheveux en une couette haute et on voit qu'ils sont gras mais bon, ça je m'en fiche.
Je marche d'un pas lent et léger, je décide d'aller à la grande place, aujourd'hui noire de monde, mais peut-être est-ce tout le temps comme ça ? La foule est oppressante, j'entre des fois dans des boutiques pour regarder, mais je n'ai plus besoin de rien. Et puis je souris en voyant une dame qui m'a acheté deux charlottes ce matin. Une vraie pipelette celle-là. Je remarque qu'elle parle à un homme, et je m'approche un peu pour voir.

    « [...]déshonorer ton père. Qu'en est-il vraiment ? »

C'est la seule chose que j'entends, et je ne sais pas si c'est une lueur affolée ou énervée dans le regard de son interlocuteur, mais en tout cas la discussion ne semble pas le ravir. Il croise juste mon regard et je me dit que l'aider ne doit pas être de refus.

    « Ah, madame, il fallait que je vous parle ! »

Je me suis mise presque devant l'homme, en essayant pourtant de ne pas être envahissante, le regard plongé dans celui de la vieille dame. Elle met un certain temps pour me reconnaître, un second pour comprendre que je lui parle et enfin un dernier temps, très cours, pour sans doute se dire que je suis horriblement mal-élevée d'arriver comme ça.

    « Je tenais à m’excuser... vous savez les gâteaux que je vous ai vendu ce matin ? » Elle hoche la tête, et je cherche désespérément quelque chose à dire, mais heureusement l'inspiration me vient en deux secondes. « Mon poney avait crotté sur le plant des fraises que j'ai utilisé pour les faire ».

Elle joint les deux mains à sa bouche, et je crois qu'elle s'en va se faire vomir dans un endroit à l’écart de la foule. Je souris, contente et amusée, et fière que cela est marché. C'était presque trop facile. Je me retourne ensuite lentement, très lentement vers l'homme.
Revenir en haut Aller en bas

Pirate

avatar
I see you
Messages : 447
Localisation : Reniar


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Une aide bienvenue [Hazel] Mer 25 Déc - 12:36


550 de large
Une aide bienvenue
Dastan & Hazel
Alors que je commence sérieusement à abandonner l'idée de trouver une échappatoire à cette vieille bavarde, une jeune femme me bouscule presque pour se placer entre nous, s'adressant immédiatement à l'ancienne. Son sauvetage est ô combien bienvenu, et ses paroles m'amusent quelque peu, me tirant un sourire amusé que je ne suis pas parvenu à montrer depuis mon arrivée dans cette maudite cité.
La vieille s'éloignant, dégoutée, et certainement avide de trouver un endroit ou rendre son dernier repas, la jeune femme se retourne vers moi et je l'observe un instant avant de prendre la parole.
"Merci. Sans vous je pense que j'aurai passé un bien mauvais quart d'heure dans les instants à venir."
Je jettes de nouveau un regard autour de nous, voulant m'assurer que cette vieille folle s'en est allée sans avoir été rapporter à quiconque ce sur quoi elle a mis le doigt. Je doute qu'éterniser mon séjour dans cette cité soit une meilleure idée que d'y avoir re-foutu les pieds...
"Excusez mon impolitesse, je suis légèrement... bref, passons. Je me nomme Dastan, et rassurez-vous, ce n'est pas la milice qui m'inquiète. Juste... quelques histoires de famille."
Même si le mot est bien grand. Ma famille, je l'ai reniée le jour où j'ai quitté cette cité, pour ne plus y revenir. Et c'est à présent celui que je considère comme mon unique famille - plus que mon équipage, ou Leana, malgré l'amour que je lui porte -, mon fils, qui me fait remettre les pieds ici. Fate has a cruel sense of irony
"Je n'aimes pas avoir de dette envers quiconque, mais je ne peux qu'avouer en avoir une envers vous. Si je peux la rembourser de quelque manière que cela soit..."
Toujours ce bras sous mon manteau. Je devrais un jour apprendre à retirer ce crochet sans nécessiter ma main droite pour se faire. Mais d'un autre coté, dans cette cité où chaque ombre est pour moi un piège tendu, garder mon crochet à la place qui est la sienne est pour moi quelque chose de rassurant. Ma confiance dans l'acier est plus forte que celle que je place dans les gens que je ne connait guère.
Je détaille de nouveau la jeune femme devant moi, remarquant ses étranges atours, plus dignes d'une nomade que d'une femme de cette cité où se mélangent riches et pauvres, mais où trouver le juste milieu nécessaire à cet équilibre est compliqué, ainsi que ses cheveux semblant avoir été lavés à l'eau de mer. Rajoutant à cela ses dernières paroles, évoquant des fraises et un poney, je pense ne pas me tromper en énonçant l'hypothèse qui suit.
"Vous n'êtes pas d'ici non plus, n'est-ce pas?"
Et si je ne me trompe pas, cela m'évitera au moins qu'elle ne connaissent quelqu'un me connaissant, et la suite naturelle des choses. Moi lâche? Face aux ombres de mon passé je pourrais aisément le devenir.


100x100

Ft.

Dastan & Hazel
100x100

Our Story.

Une ville maudite
100x100

And...

Un jour, je tuerais Offryn.

© Narja - Never-Utopia

___________________________________________


My memories have been my weakness.
Now, they're my strength.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Une aide bienvenue [Hazel] Mer 25 Déc - 15:15



    « Merci. Sans vous je pense que j'aurai passé un bien mauvais quart d'heure dans les instants à venir. »

Je soupire soulagée, hottée du léger doute qu'il discutait amicalement avec cette dame. Je murmure aussi un léger « de rien ». Il jette un regard aux alentours, et je fronce un sourcil, me demandant pourquoi cela, la vieille personne est pourtant bel et bien partie. Il répond alors de lui même à ma question invisible.

    « Excusez mon impolitesse, je suis légèrement... bref, passons. Je me nomme Dastan, et rassurez-vous, ce n'est pas la milice qui m'inquiète. Juste... quelques histoires de famille. »

Quelques histoires de famille... Je me demande vraiment ce que c'est. J'ai toujours essayé d'imaginer comment certaines personnes peuvent avoir des problèmes d'entente avec leur famille. Comment peut-on mal s'entendre avec ses parents ? Sans eux, nous ne serions rien. Comment peut-on ne pas s'entendre avec ses frères et sœurs ? Quelques jalousies sont naturelles, mais ils ont le même sang que nous. Je suis peut-être bien naïve, et un peu de problèmes me forgeraient le caractère, seulement tout roule pour moi depuis ma tendre enfance. Et puis si ça se trouve, il ne parle même pas de problèmes d'entente. Je ne peux pas juger.

    « Je n'aimes pas avoir de dette envers quiconque, mais je ne peux qu'avouer en avoir une envers vous. Si je peux la rembourser de quelque manière que cela soit... »

Je réfléchis, bah, il n'y a aucune dette, ce petit incident m'a moi-même fait rire et plaisir.

    « Vous n'êtes pas d'ici non plus, n'est-ce pas? »


    « En effet ». Je formule toute une réponse dans ma tête, essayant de n'oublier aucun point dont ce Dastan a parlé. « Je me nomme Hazel. Je suis pâtissière ambulante, je voyage dans une roulotte un peu partout dans le royaume en vendant mes gâteaux. Vous n'avez aucune dette envers moi, j'ai aussi profité, cela m'a fait rire ».

Je me pose et repense à la question «Vous n'êtes pas d'ici non plus, n'est-ce pas ? ». Ainsi il ne doit pas être d'ici, où alors il n'y habite juste pas, mais sa famille si, d'après ce que j'ai compris. C'est moi qui doit être bien impolie en détaillant ses paroles pour pouvoir savoir qui il est vraiment, la curiosité est un vilain défaut, mais on ne peut rien faire contre elle.
Je remarque un de ses bras caché dans son manteau, mais peut-être est-ce juste une pose naturelle ? Il y a un certains mystère qui plane autour de lui, et je n'aime pas les mystères. Une petite voix me dit que si j'en apprenais plus sur lui, je serais surprise. J'essaye d'énoncer cela en une réponse courtoise et polie, mais ça va être dur.

    « Tout ce que je pourrais vous demander comme remboursement est de savoir à qui j'ai affaire et si cela valait la peine d'aider cette personne »

Bon, c'est plutôt très indiscret comme réponse, avec une tendance pas très sympathique, mais il peut très bien refuser. J'essaye d'ajouter une touche d'humour.

    « Peut-être êtes-vous un truand que je ne le saurait jamais, et je partirais en pensant avoir aider un gentleman »

Décidément, l'humour ne me réussit pas.

    « Vous avez un air marin, est ce que je suis à côté de la plaque ou votre métier à un rapport avec la mer ? »

Revenir en haut Aller en bas

Pirate

avatar
I see you
Messages : 447
Localisation : Reniar


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Une aide bienvenue [Hazel] Sam 4 Jan - 12:20


550 de large
Une aide bienvenue
Dastan & Hazel
Touché. Cette jeune femme est douée pour cerner les gens. Et ce n'est pas cinq minutes qu'il lui a fallu pour mettre "truand", "gentleman" et "mer" dans la même phrase. Je porte mes doigts à mes lèvres un instant, le soleil se jouant du métal de mes anneaux, avant de relever un regard amusé dans sa direction, ne pouvant qu'acquiescer à ses paroles.
"Marin je le suis, effectivement. Et pas franchement aux ordres de la couronne. Un truand dans son genre, si vous préférez. Mais, vous savez, même chez les ruffians il y a cet honneur qui manque à ceux qui dirigent ce monde ... Et je suis toujours un gentleman!"
La pointe d'humour qui conclue mes paroles n'enlève rien à la signification de mes paroles, même si j'ai plus tourné autour du pot qu'annoncé fièrement que je suis pirate, et capitaine de mon navire qui plus est. J'ai appris au fil des années qu'il n'est pas bon de l'annoncer partout et à tout le monde, et me trouver dans le capitale, si proche des autorités de ce monde, m'a clairement fait comprendre que là, ce n'est vraiment pas le moment.
Je jettes un coup d’œil autour de nous, observant rapidement que je ne remarque pas de roulotte dans les environs.
"Votre poney vous attend à l'extérieur de la cité je présume? Cela vous embête si je vous y accompagne? Je sens que l'atmosphère de cette cité va finir par me rendre malade."
A vrai dire, je ne compte pas remettre pied à terre avant un bon bout de temps si je sors vivant de cet endroit. Reniar est pour moi un endroit pire que les terres drows, où je ne compte pourtant pas mettre les pieds de sitôt. Je comprendrais aisément qu'elle refuse, et, à vrai dire, pour mon malheur, je pense que je ne me perdrais jamais dans cette cité que j'ai trop connu dans mon enfance. Cependant, Leana ne semble pas avoir décidé de me rejoindre - oui, bon, j'aime pas cette cité, et faire le plein de vivres, c'est bien l'un des rares privilèges de capitaine que je prend quand on est à quai, celui de ne pas m'en charger -, et faire le chemin tout seul, c'est déprimant. A vrai dire, suffisamment pour que je me laisse tenter par la première taverne que je verrai si je le fais.



100x100

Ft.

Dastan & Hazel
100x100

Our Story.

Une ville maudite
100x100

And...

Un jour, je tuerais Offryn.

© Narja - Never-Utopia

___________________________________________


My memories have been my weakness.
Now, they're my strength.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Une aide bienvenue [Hazel] Dim 12 Jan - 10:35


    "Marin je le suis, effectivement. Et pas franchement aux ordres de la couronne. Un truand dans son genre, si vous préférez. Mais, vous savez, même chez les ruffians il y a cet honneur qui manque à ceux qui dirigent ce monde ... Et je suis toujours un gentleman!"

Je ne suis pas sûre d'avoir bien comprit, et pourtant j'ai entendu ce que j'ai entendu. Il ne me faut pas 30 000 heures pour comprendre et faire la déduction de ce message plutôt clair. Un marin, pas aux ordres de la couronne, un truand dans son genre. Je n'avais jamais rencontré de pirate dans ma vie jusque là. Mais bon, je n'éprouve pas grands sentiments, ni peur, ni autres, en fait, je dirais même que ça pourrait me faire ni chaud ni froid, je suis juste curieuse. J'ai eut déjà une réponse qui me suffit bien, alors pourquoi pas.
    "Votre poney vous attend à l'extérieur de la cité je présume? Cela vous embête si je vous y accompagne? Je sens que l'atmosphère de cette cité va finir par me rendre malade."

    « Bien sûr que non, venez c'est par ici »

Je lui lance ça avec un sourire, et vraiment, ça ne me dérange nullement. Discuter avec quelqu'un me fera du bien, parce que quand j'y pense, c'est le plus souvent avec mes clients que je me tape la discute. Et depuis que j'ai légèrement monté les prix, j'ai quand même pas mal de bourges qui ont rappliqué. Et se taper la discute avec les bourges, ben... Bref.
Je commence alors lentement à avancer à travers la foule, qui se dissipe plus le temps avance, en vérifiant par un petit coup d’œil s'il me suis. J'essaye de prendre une légère avance car je boitille et je ne sais pas trop pourquoi, je n'ai pas envie qu'il ait à ralentir pour moi. Donc je force un peu, mais pour l'instant ma brûlure ne me fait pas trop mal. On arrive bientôt près de ma roulotte, et j'annonce un petit sourire fier. Il y a aussi Étamine, le vieux pèpère attaché à son arbre, qui broute. Une odeur de gâteau se dégage toujours du coin, et j'ai une petite pensée pour ce Dastan. Car en mer, il me semble que les marins mangent plus souvent des biscuits secs en terme de gâteaux, et les tartes aux fruits ne se conservent pas si bien que ça. Je pourrais peut-être regarder si j'ai quelque chose à lui offrir.
Revenir en haut Aller en bas

Pirate

avatar
I see you
Messages : 447
Localisation : Reniar


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Une aide bienvenue [Hazel] Lun 27 Jan - 14:17


550 de large
Une aide bienvenue
Dastan & Hazel
Avec un sourire, j'accepte sa proposition de la suivre, et je profite qu'elle me tourne le dos pour avancer pour enfin retirer le crochet remplaçant ma main gauche avant de le glisser dans ma sacoche. Cela fait, je replace mon bras sous mon manteau avant de la suivre, plus qu'heureux de prendre un bol d'air et de ne pas être tombé sur quelque noble, trop nombreux dans cette cité où seules trois classes se croisent : les nobles, les marchands et les va-nu-pieds. Les premiers possèdent la cité, les seconds son économie, et les troisièmes tentent d'y survivre. Rapide schéma, mais pour y avoir vécu seize années, je sais qu'il n'est pas erroné.
"Et qu'est-ce qui vous amène à venir vendre vos gâteaux dans cette cité? Je veux dire que vous avez surement une clientèle plus intéressante à Voronwë, Narda ou Ceunon, non?"
Bon, peut-être que les rues de Reniar écoulent plus de pièces d'or, c'est même certainement le cas, quoique pour avoir à de nombreuses reprises roulé ma bosse à Voronwë, et y avoir même vécu durant quatre ans, je peux dire que les navigateurs y accostant sont aussi efficaces que les nomades circulant à Reniar pour écouler marchandises et pièces d'or. A peine sortis de la cité je me sens déjà mieux, et ce n'est qu'à ce moment là que je remarque que ma compagne de route semble boiter légèrement. Je ralentis donc légèrement l'allure, pas assez pour donner l'impression de la plaindre, comme je connais l'honneur de chaque homme, ou femme, en l’occurrence, mais suffisamment pour espérer ne pas la forcer à aller plus qu'à son rythme.
Malgré que je ne sois que fort peu attaché aux chevaux, je n'hésite pas à aller caresser la tête de son poney, l'animal devant penser que je cache quelque chose d'appétissant sous mon manteau comme il s'obstine à fouiller dedans, et je finis par retirer mon bras de dessous pour mieux le lui montrer.
"Cherche pas, un de tes copains l'a déjà mangée."
Un éclat de rire plus tard, je flatte une dernière fois l'encolure du poney avant de revenir vers sa propriétaire, fourrant la main et le bras dans mes poches.
"Ça sent drôlement bon. C'est quoi comme gâteau?"
Je dois avouer que même en escale, je ne prends guère le temps de m'intéresser à la nourriture que l'on peut trouver dans les cités, ayant appris depuis bien longtemps à me contenter de ce que l'on a à bord - quoique nous ne sommes pas malheureux, d'autant plus que certains de mes hommes sont forts doués pour pêcher un peu de poisson ou assommer quelques goélands -, et ne trouvant pas l'intérêt à tester autre chose... bon, d'accord, c'est pas que j'ai un classement des meilleures escales en fonction de la qualité de leur alcool, mais je sais où trouver le meilleur et où ne pas en charger mes cales.



100x100

Ft.

Dastan & Hazel
100x100

Our Story.

Une ville maudite
100x100

And...

Un jour, je tuerais Offryn.

© Narja - Never-Utopia

___________________________________________


My memories have been my weakness.
Now, they're my strength.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Une aide bienvenue [Hazel] Jeu 30 Jan - 14:03


-Et qu'est-ce qui vous amène à venir vendre vos gâteaux dans cette cité? Je veux dire que vous avez surement une clientèle plus intéressante à Voronwë, Narda ou Ceunon, non ?
-Je ne peux pas trop répondre à cette question, c'est sans doute vrai, mais j'essaye de passer parmi différentes villes et différents villages. Pour la diversité de la clientèle, et pour les voyages.
Bon c'est vrai qu'ici, la clientèle n'est pas la meilleure, j'ai eut l'occasion de le savoir avec les vieilles bourgeoises bavardes.
Il va un moment caresser Étamine, et je le regarde en souriant. Mon poney le renifle et le pirate lui dit quelque chose que je n'entends pas. Puis il rit et reviens vers moi.
-Ça sent drôlement bon. C'est quoi comme gâteau ?
Je me demande si ça va vraiment l'intéresser de parler cuisine, parce que moi, il vaut mieux ne pas me lancer sur le sujet. Du coup j'essaye de faire court.
-En ce moment, il y a pas mal de fraises, alors je fais des charlottes. Et puis aussi ma recette favorite : des cakes aux prunes. Ne bougez pas, je vais vous faire goûter.
Avant qu'il ne puisse répondre quoi que ce soit, je me dirige vers l'arrière de la roulotte et ressort avec deux petites chaises en fer forgé légères. Sur l'une, on voit la peinture verte qui s’effrite, et la deuxième a perdu toute la peinture, elle est d'un noir-gris sale, et un peu rouillée. J'installe les deux chaises face-à-face, puis je retourne dans ma maison roulante. Je sors une souche d'arbre assez haute pour servir de table, qui me sert habituellement à couper la viande, les rares fois où je peux en acheter, et que je fais des pains fourrés viande-épices (je dis « épices », mais mes stocks d'anis, de cumin et de cardamone sont très, très faibles, je les garde précieusement dans un pot ; alors des fois je rappe juste des noix et du thym sur le pain ; les non-connaisseurs n'y voient que du feu). Heureusement, la souche n'a pas l'air de dégager une odeur de viande, et puis c'est bien, car savourer un gâteau avec ce fumet qui vous rentre dans les narines, c'est désagréable.
Je m'arrête deux secondes pour sourire à Dastan puis je vais chercher un cake au prune et un couteau. Je l'invite à s'asseoir d'un geste de la main tandis que je coupe des tranches et continue la discussion.
-Et vous, vous voyagez beaucoup ?
Je me rend compte que ma question est stupide, alors j'ajoute :
-... sur la terre ferme je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas

Pirate

avatar
I see you
Messages : 447
Localisation : Reniar


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Une aide bienvenue [Hazel] Ven 31 Jan - 0:20


550 de large
Une aide bienvenue
Dastan & Hazel
Je la laisse installer tout son attirail, et me retiens de lui proposer mon aide pour la souche de bois, me disant qu'elle n'a sans doute pas besoin que j'ai l'impression qu'elle ne puisse pas la transporter elle-même. Une fois que tout est installé, je répond à son invitation à m'asseoir avant de la regarder repartir, curieux de ce qu'elle va rapporter. Bien sur, alors que j'habitais encore à Reniar, j'ai mangé plus de gâteaux que certains ne pourront jamais s'en offrir, à vrai dire, c'était même l'une des rares choses que j'ai regretté en m'embarquant, comme je n'étais jamais le dernier à voler une part dans le placard. Cependant, cela fait bien dix ans, depuis que j'ai pris le commandement du Dark, que je ne me suis pas ré intéresser à cela plus que ça (oui, à Voronwë, avec un gamin de moins de 4ans, évidemment que j'y en ai fait manger des gâteaux.)
J'accepte la part de gâteau qu'elle me tend et n'hésite pas à croquer dedans, devant avouer quasi immédiatement que je n'en ai pas mangé de si bon depuis des années, avant de répondre poliment à sa question, plutôt que de me laisser aller à ma gourmandise.
"Je vous avouerais ne rien savoir des saisons et de leurs effets sur la végétation, sur la terre ferme. Interrogez-moi sur le rythme de la houle ou du vent à tout moment de l'année, ou sur la position de chaque étoile, mais savoir si tel fruit est plutôt d'hiver ou d'été, j'en suis incapable."
Je prend une nouvelle bouchée du cake avant de poursuivre, répondant à sa question en m'amusant de la correction qu'elle y a elle-même apporté. Effectivement, si on parle de mes voyages sur mer, et bien, j'ai 18ans, à quelques pauses près, de voyages derrière moi. Ça commence à faire.
"Et bien, j'ai complètement renié la terre ferme y a un bail. Dix-huit ans, à dire vrai. Seulement, la vie nous offre pas toujours ce qu'on veut, ou du moins s'amuse de nous en nous offrant un mal pour un bien. Ça fait quatre ans que je passe presque autant de temps à terre qu'en mer, et ouais, j'pense pouvoir dire avoir pas mal voyagé. J'ai même fini chez les elfes y a peu, et pourtant dieu sait que je supporte pas ces êtres."
Dans cette position, difficile de conserver mon bras dans ma poche et je l'en retire donc pour le poser sur mes genoux, sous mon autre bras dont le coude est appuyé également sur mon genou tandis que je mange de plus belle.
"Vraiment bons, vos gâteaux. Faut vraiment que je fasses gouter à ma compagne... et à mon gamin, si j'remet la main dessus... Laissez tomber, j'suis sobre, ça ne me réussis pas grandement."
Depuis quand je me laisse aller à parler de moi devant une parfaite inconnue? En effet, le vent du large me manque. Le vent du large, et une bonne bouteille de rhum à vider devant le gouvernail de mon navire.


100x100

Ft.

Dastan & Hazel
100x100

Our Story.

Une ville maudite
100x100

And...

Un jour, je tuerais Offryn.

© Narja - Never-Utopia

___________________________________________


My memories have been my weakness.
Now, they're my strength.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I see you
Invité



MessageSujet: Re: Une aide bienvenue [Hazel] Jeu 13 Mar - 11:34



J'écoute parler cet homme et je trouve ça grandement divertissant.  Sa dernière phrase me fait même sourire, je n'avais jamais rencontré quelqu'un à dire ça. Bon, il faut avouer que mes fréquentations se ramènent de plus en plus à mes clients, ce qui n'est pas une bonne chose, mais je trouve cette journée amusante. ça me ravit aussi de savoir qu'il aime mes gâteaux.
-Et bien merci en tout cas...
Et lorsque je pense que je devrais lui faire goûter mes babas au rhum, il serait aux anges, je retiens un petit rire. Mais bon, ça fait un bail que je n'en ai plus fait, et je n'ai pas les ingrédients.
-Personnellement, je n'aime pas trop prendre le bateau.
Je ne savais pas tellement quoi dire, mais c'est drôle comme ça m'est sortit tout seul. ça doit paraître bizarre pour quelqu'un qui passe sa vie en mer. Et puis, c'est quand même une vie dangereuse, enfin j'imagine. Moi je préfère la terre, ma roulotte et mon poney.
D'ailleurs ce coquin casse la corde qui l'attachait à l'arbre en tirant dessus de toute ses forces. Je lève les yeux aux ciel et il vient se poser derrière moi, et essayer de manger une tranche de gâteau ou un bout de prune. Je repousse gentiment son museau fouineur.
-Allez ouste...

(déso pour le retard, et c'est court j'avais plus trop d'inspiration là ^^')
Revenir en haut Aller en bas

Pirate

avatar
I see you
Messages : 447
Localisation : Reniar


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: Une aide bienvenue [Hazel] Lun 31 Mar - 0:40

550 de large
"Et bien, l'océan, on nait avec ou on nait sans. Chacun son truc, et heureusement, on serait trop nombreux sur les vagues si tout le monde aimait ça."
Je souris de nouveau et, ayant fini mon gâteau, je m'adosse au dossier de ma chaise, écartant les bras sans vraiment me préoccuper de ma main manquante, dont l'absence est à présent clairement visible malgré les manches de mon manteau.
Cependant, le poney ayant cassé sa corde pour mettre son nez dans les gâteaux fait pour le moment office de distraction temporaire, et je m'amuse légèrement de la situation cocasse qui se présente devant moi comme l'animal semble préférer les gâteaux à l'herbe. Tandis qu'il vient dans mon dos, espérant sans doute obtenir plus qu'avec sa propriétaire, je lève la main vers lui histoire de lui montrer que je n'ai rien à lui offrir mais il semble s'obstiner à vouloir me dévorer la main, y trouvant certainement quelques miettes pour lui convenir.
"Pour ma part, si il y a un truc avec lequel je ne sois pas à l'aise, hormis la terre ferme, c'est les chevaux. En générale, leur sympathie à mon égard est fort limitée."



(excuse moi, c'est really court :/ )

___________________________________________


My memories have been my weakness.
Now, they're my strength.
Revenir en haut Aller en bas


I see you
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une aide bienvenue [Hazel]

Revenir en haut Aller en bas

Une aide bienvenue [Hazel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ton aide est la bienvenue (PV Alanya)
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contrées oubliées. :: This is the end :: Corbeille :: Archives RP-