RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I need some help [pv Eliana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Mercenaire

avatar
I see you
Messages : 345
Localisation : La surface
Métier : Mercenaire


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: I need some help [pv Eliana] Ven 5 Juil - 21:26









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

Je devrais parfois faire plus attention aux endroits où je met les pieds, ou plus exactement, aux gens dont je blesse l'égo. Ceci pour une raison relativement simple. La créature dont je sens la présence à mes trousses n'est pas de ce monde, mais du mien, tunnels remplis de la noirceur du cœur de leurs habitants, cités splendides dans lesquelles nul ne désire se rendre de son plein gré, territoires aussi bons et fertiles que l’âme des Drows. Les Drows, elfes noirs, habitants les plus tristement célèbres de ce monde souterrain dont je suis issu. Mes frères, mes sœurs, tous mus par la même volonté, celle de plaire à Lloth, Reine du chaos, adoratrice de la folie auto-destructrice de ses "enfants". A ceux qui songent que je parle comme un renégat de ce peuple, ma dague sera mon unique réponse. Mon nom est Oropher, jadis fils de la Maison Arendil, noble de la Forteresse, est même si, aujourd'hui, "le Mercenaire" est le nom sous lequel l'on me connait le plus, même si je dois compter parmi ceux des miens passant le plus de temps à la surface de ce monde, je suis Drow, fils de Lloth, la Reine Araignée, malgré les égarements de ma ferveur à son égard.

Cela fait près d'une dizaine que j'ai quitté Reniar, et ce nain des plus antipathiques. Sa proposition? Honnête. Ma mission? Secrète. Cependant, plus que le personnage en lui même - bien que je ne porte aucunement les nains dans mon coeur -, la chose me rebutant le plus à son sujet est sa magie. On a beau considérer les Drows comme de bons sorciers - il est vrai que l'héritage de ma race pourrait me donner un tel avantage si cela avait été mon éducation -, pour ma part, je l'honnis et la méprise, bien que je connaisse quelques sortilèges véritablement mineurs - lévitation, sphères des ténèbres, auréoles pourpres - dont je ne me sers quasiment jamais, mes "pouvoirs" ayant de toute manière tendance à me trahir sous les cieux de la Soleil. La Soleil, étoile sous laquelle je ne peux me déplacer que encapuchonné, protégeant ainsi mes yeux, faits pour les ténèbres des profondeurs, de son intense luminosité, ayant le don de me bruler la cornée et ce même à l'ombre. La Soleil, fléau des elfes noirs, meilleure arme de nos cousins à la peau blanche pour nous tenir loin de leurs terres... Terres sur lesquelles j'empiète à présent, en toute connaissance de cause.

Car oui, c'est dans les forêts de mes chers cousins, les elfes de la surface, darthirii, et autres surnoms que nous possédons pour ce peuple, que je me trouve actuellement. La raison n'appartient qu'à moi, mais mon pas décidé malgré le soin que je prends à ne pas sortir des ombres des arbres plusieurs fois centenaires devraient inquiéter mes potentielles victimes. Cependant, à cet instant précis, je ne suis pas le chasseur...je suis le gibier, sensation qui me glace les sangs et met à mal mon calme et mon professionnalisme habituels, faisant ma renommée parmi les mercenaires de la cité. Car il y a pire à mes yeux qu'un sorcier incapable de contrôler ses sorts, ou une femelle drow trop zélée - quoique ma chair se souvienne de manière cuisante des coups de certaines d'entre elles -, il y a ces créatures. Un corps humanoïde, une tête faisant penser à un mélange de calmar et de méduse, une bouche cerclée d'immonde tentacules ayant pour fonction de vous aspirer la cervelle, et surtout, la force psychique de mettre à terre la plus puissante des prêtresses de Lloth. Un illithid, ou flagelleur mental, l'un des pires alliés que mon peuple ai pu se trouver.

Ma dernière estimation me donnait près de trois jours d'avance sur cette créature, dont il ne m'étonnerait aucunement qu'elle me soit envoyée par Liriel, celle qui fut un jour ma sœur. Je ne suis cependant pas sans ignorer la capacité des flegelleurs mentaux à se jouer de la réalité et pouvoir aisément gagner deux jours sur moi sans que je n'y puisse rien faire. Pourquoi la forêt des elfes? Parce que j'ose croire que si leurs protections sont suffisantes pour faire réfléchir un Drow, et principalement leurs amis centaures - tourner en rond plus de deux dizaines dans cette dite forêt m'a appris la leçon - elles pourront suffisamment ralentir cette créature pour me permettre de...et bien, d'aviser. Physiquement parlant, si on oublie leurs pouvoirs psychiques, ces créatures sont loin d'atteindre le niveau d'excellence à l'escrime d'un elfe Drow. Mais oublier leurs pouvoirs psychiques est-il réellement une brillante idée? De cela je doute, raison pour laquelle je cours, tant que mes muscles daignent me suivre dans ma course. Un Drow ne connait pas la peur, mais il en connait l'odeur, en comprend le sens...Et tout de suite, c'est la peur qui me fait avancer.

Peut-être que je croise des elfes. Peut être que des flèches sont tirées dans ma direction. Mais me dissimulant davantage dans les ombres, parvenant grâce à mon sombre héritage à me déplacer si furtivement que les feuilles même ne bruissent pas, je ne songe qu'à mon poursuivant, malgré qu'il me faudra tôt ou tard mettre fin à cette traque et me défendre, sur ma vie. Qu'est-ce donc que la mort que la promesse d'une nouvelle vie? Fuir suffit un temps, mais si le moment de se battre vient à se montrer à moi, je ne compte pas me défiler, et si je dois en mourir, que Lloth reçoive mon âme. Si bien que je finis par m'arrêter dans une clairière suffisamment étendue pour y permettre un combat, m'étendant à même le tapis de mousse pour sommeiller quelques instants, gardant suffisamment d'attention et les sens aux aguets pour remarquer le passage d'une souris dans les environs. Un flagelleur mental, ou, mieux encore, un elfe, ne devraient donc pas être véritablement difficiles à manquer. Mon arc et ses flèches bleu nuit sont posés près de moi, et mon épée se trouve à ma ceinture, de manière accessible pour ma main. Ne reste plus qu'à transformer la proie en chasseur.

------------------------------

Un bruit étrange, une lueur sombre soudaine. Me relevant prestement, je reprends en main mon arc, replaçant mon carquois à mon épaule. Face à moi, la créature se tient, immobile, son aura suffisant à me glacer les os. Cependant il n'est plus temps de fuir, il me faut à présent affronter mon adversaire silencieux. Mieux vaudrait pour moi mon arc, afin de rester loin de ses ignobles tentacules, cependant, je ne suis même pas certain que la décapitation suffise à les tuer, alors une flèche... Je replace donc mon arc à mon épaule avant de me saisir de mon épée, attendant l'attaque qui ne saurait tarder. Une fraction de seconde, un clignement de paupière, et mon adversaire est sur moi, les griffes de sa main - patte? - droite me lacérant le flanc, tandis que je tente de mon épée de repousser ses tentacules, s'approchant dangereusement de mon crane. Si un seul d'entre eux parvient à m'effleurer, je suis un Drow mort, et la perspective ne m'enchante guère. Si proche est l'ennemi si maudit que de tire de ma botte ma dague, plus pratique que mon épée à si courte portée. Cependant, les griffes se serrent autour de ma gorge, et ma dague plantée dans son poumon - ou du moins l'emplacement ou se trouve le mien, je n'ai pas pris "étude des illithids" a l'Académie - ne sera d'aucune aide pour éloigner ces tentacules mouvants de moi...

© Méphi.




___________________________________________

love the way it hurts
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 227
Age : 20
Localisation : Elfes > Reniar > Voronwë > Cirth


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Mer 31 Juil - 20:04

 

I need some help...





Traquer. Traquer pour ne pas l'être. Être le chasseur pour ne pas devenir la proie. Voilà ce qui importait en ce moment précis. Je n'avais repéré la bête qui semblait suivre quelque chose ou quelqu'un que depuis quelques heures. Le soleil était haut dans le ciel lorsque j'avais remarqué ses empreintes de pas figées dans le sol comme une ancre l'est avec les fonds marins. Cette bête je ne la connaissais que vaguement. Ses exploits sanglants n'étant que rarement racontés, que ce soit dans des histoires pour effrayer les enfants, ou dans de brèves récits narrant les aventures d'un quelconque héros célèbre pour avoir tué un de ces monstres. Ôter la vie est un acte immonde que notre peuple puni sévèrement, mais qui peut parfois se révéler nécessaire, voire obligatoire si on ne veut pas mourir.

Et j'étais dans ce cas là. La bête aurait tôt fait de me rattraper une fois sa première proie achevée. Cirth -mon lieu de résidence- était encore à deux jours à cheval de l'endroit où je me tenais. Durant ce tant, ce chasseur d'excellence me rattraperai aisément, l’appât de la viande fraîche le motivant. De plus mon cheval de petite taille bai était bien vaillent et courageux, mais en aucun cas il ne saurait distancer une telle menace si elle se présentait. C'est donc une boule au ventre et la gorge sèche que je galopais, suivant les traces fraîchement inscrites dans le tapis de mousse et de terre humide se mêlant, pour aller tuer -ou du moins blesser gravement- pour la première fois de ma vie. D'après ce que je savais, ma proie ce trouvait à une heure de cheval à pleine vitesse.

J'étais partie de Reniar une dixaine de jours plus tôt. Je n'étais pas rentrée chez moi tout de suite, préférant faire une halte à un petit village à la frontière du pays nain et de celui des elfes. C'était là que j'achetais régulièrementt différents métaux et matériaux utiles pour ma forge. Le bronze qu'on y trouvait était sans doute possible le meilleur et le plus solide des Contrées, quant aux autres matériaux ils étaient de toute aussi bonne qualité. Après avoir chargé tout cet équipement, j'étais repartie en direction de Cirth. Je m'étais arrêtée a un village elfique, pour y trouver un très bon vin pour en faire cadeau à un de mes vieux amis. Et puis j'avais repris la route vers ma maison, sans me presser. Jusqu'à tomber sur ces empreintes me fichant la chaire de poule. Je ralentit ma monture lorsque je vis la créature au loin. J'avais peu de temps avant de devenir la proie. Peu de temps pour rester chasseur. J'armais mon arc. Une flèche siffla.

Puissant, souple et léger, l'arc était facile d'utilisation -a condition de savoir viser- et comme beaucoup de ceux de mon peuple, je trouvais cette arme agréablement plaisante à manier. Bien sur ils étaient à la base fait pour tuer, mais nous autres elfes, ne les utilisons que sur des cibles factices. C'était la première fois que je tirais sur un être vivant. Le fait de tuer me nouer les entrailles, mais maintenant que j'étais là, je ne pouvais plus faire demi-tour. Mon trait se ficha dans la bête, à l'endroit souhaité. Tir réussi. Mais but raté. La flèche n'eut pas l'effet escompté. En effet l'illithid - ou flageleur mental appelez ça comme vous le souhaitez-, ne chercha même pas à savoir ce qui venait de se planter sur lui. A croire que ça ne lui faisait rien. D'ailleurs, c'est quand même étrange qu'il ne se soit pas retourné... Je pu apercevoir entre deux coups de tentacules qu'il donnait, ce que je redoutais. Il était déjà en train de chasser.

Une silhouette fine et élancée se battait contre lui, épée à la main. Nous étions en pleine forêt elfe, ce ne pouvait être que quelqu'un de mon peuple, je ne pouvais pas le laisser mourir. Puisqu'une flèche dans la chaire ne semblait pas lui faire d'effet, autant essayer de lui couper ses tentacules. Car c'est avec ça qu'il attaque. J'encoche une nouvelle flèche qui file vers le monstre. Peine perdue, elle traverse ses longs bras inarticulé sans lui causer le moindre dommage. Résignée je m'arme donc d'un couteau de ma fabrication que je n'avais pas vendue. Après être descendue de selle, je m'approche fébrilement de la bête, j'esquivais habilement quelques coups de tentacules. Je du m'y reprendre à plusieurs reprises avant d'aarriver à trancher une de ses armes mortelles.

Malheureusement, les quelques secondes de mon inattention auraient pu conduire à ma perte. L'illithid qui nous faisait face m’asséna un coup de ce qui semblait être une patte, qui me propulsa au sol. La jambe et le flanc profondément lacéré par ses griffes me faisait atrocement mal. Heureusement que j'avais reculé d'un pas avant l'attaque, sinon j'aurai été décapitée sec. Serrant les dents pour ne pas hurler de douleur, j'appuyai sur mon côté hémorragique, espérant ralentir la fontaine de sang qui s'en écoulai. Il parait que les illithids s'enfuient lorsque l'on prend le dessus sur lui. J'espère que c'est vrai, sinon je suis une elfe morte. Une tache sombre passe devant mes yeux. Ma tête roule sur le côté. Déjà je sombre dans l'inconscience.





FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL

___________________________________________

Si je pouvais oublier,
j'oublierais
Où sont le cheval et le cavalier ? Où est le cor qui sonnait ? Ils sont passé comme la pluie sur les montagnes, comme un vent dans les prairies. Les jours sont descendus à l’ouest derrière les collines, dans l’ombre. Comment en est-on arrivé là ?







By Oli', merci I love you
Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire

avatar
I see you
Messages : 345
Localisation : La surface
Métier : Mercenaire


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Ven 2 Aoû - 17:26









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

Au milieu de toute cette pagaille, de ma tentative désespérée de rester en vie face à telle créature, j'entends siffler une flèche. J'avoue ne pas savoir si j'espère qu'elle mette fin à mes jours, m'évitant la torture de me faire dévorer le cerveau avant même que cette ignoble créature ne me tue, ou si j'espère qu'elle ne me percutera pas...Atteindre l'Illithid? Ces créatures n'ont pas assez de conscience du monde physique pour que cela leur provoque une quelconque douleur. Cela ne le freinera peut être même pas d'un iota. De plus, un elfe drow à demi vaincu et un parfait inconnu, certainement elfe vu la région, peuvent-ils paraitre suffisamment impressionnants à un flagelleur mental pour qu'il décide de prendre la fuite? J'en doute.

L'éclat d'une lame, le cri de la créature, une main griffue s'éloignant de moi tandis que la pression sur mon corps diminue à vue d’œil. Le sang, la lumière vive tandis que la bête s'écarte de la trajectoire des rayons du soleil, qui atteignent cruellement mes yeux. Ma respiration revenant à la normale tandis que la main griffue libère ma gorge, je tire ma dague du corps de l'illithid avant de la planter de nouveau, plus haut, plus près de sa jugulaire, de ses tentacules mutilés, lui tombant presque dessus comme la créature s'écarte a l'instant où l'une de mes jambes se dérobent sous mon poids. Ma chute arrachant ma dague de son corps, lui laissant une profonde entaille de presque 20cm de la gorge au thorax, l'illithid disparait soudain de ma vue, en ayant certainement assez vu pour songer à s'éloigner - ou bien parti chercher du secours, voila bien ce qui m'inquiète.

Atterrissant au sol sur l'épaule et le flanc, je porte la main à ma gorge, pouvant sentir les entailles provoquées par les griffes de la créature avant de me relever, remettant mon épée au fourreau mais gardant ma dague dans la main qui n'est pas sur ma gorge. Une fois cela fait, je m'intéresse enfin à la forme au sol, baignant dans une mare de sang, sang dont l'odeur me pénètre les narines comme autant d'invitations à y plonger ma lame. Cependant, malgré que j'identifie clairement la blessée comme une elfe, et que je sois largement en position de force, je ne peux nier qu'elle m'a certainement sauvé la vie contre cette créature, et, loin d'être totalement dépourvu d'honneur, je replace ma dague dans ma botte en soupirant avant de la soulever dans mes bras et reprendre ma route en sens inverse, sachant avoir croisé une rivière quelques temps auparavant, et que l'un comme l'autre aurions besoin de la pureté de l'eau pour soigner nos blessures. 

-------------------------------------------------------------------------------------------

Quelques heures plus tard

Le bruit de l'eau s'écoulant dans son lit emplit mes oreilles. Atmosphère trop paisible pour un elfe drow, bien plus habitué aux conflits de la Forteresse et aux dangers des Territoires Hostiles, et l'absence de menace ambiante parviendrait presque à m'inquiéter, si mon attention n'était pas occupée ailleurs. Car à deux mètres de moi, mon regard est fixé sur l'elfe dormant - ou comatant, je suis un bien piètre garde malade - dans l'herbe verte, dont les blessures, malgré le soin que j'ai pu y apporter, restent importantes. Concernant les miennes, tant qu'il n'y a pas de venin dans les griffes des Illithids, j'y survivrais. Un visiteur extérieur pourrait aisément penser que je sommeille également, assis dans l'herbe, les coudes sur les genoux tandis que ma cape traine négligemment sur le sol derrière moi. Cependant, je reste sur mes gardes, plus stressé qu'autre chose du manque de tension dans l'air.




© Méphi.




___________________________________________

love the way it hurts
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 227
Age : 20
Localisation : Elfes > Reniar > Voronwë > Cirth


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Sam 3 Aoû - 9:49









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

De la douleur. Une douleur aigue qui me déchirée les entrailles. Je n’avais plus de force pour crier ma douleur, alors je serrais les dents. Alors que ma souffrance diminuait quelque peu –mais qui restait tout de même importante-, je sentais un léger ballotement. Je me rendis soudain compte que quelqu’un me portait. Je trouvais le courage d’entrouvrir mes yeux, malgré la douleur, pour voir qui était cette personne. Et là, s’offrit à ma vue, le visage noir ébène entouré de cheveux blanc comme neige d’un drow. Même si j’avais voulue fuir, j’en aurais été incapable. Alors je me laisse replonger dans les ténèbres, m’abandonnant une nouvelle fois à l’état d’inconscience. 

------------------------------------------------------------------------------------------

Quelques heures plus tard.

Je sentais sous moi un sol assez moelleux. Sous mes doigts, je devinais l’herbe et la mousse se mêlant. Je reprenais peu à peu esprit. Alors que j’ouvrais les yeux en me redressant, ma douleur revint au grand galop, me foudroyant. Je me tournais sur le côté, me roulant en boule comme un fœtus. Ne pouvant retenir un cri de douleur, mes mains vinrent appuyer mes blessures dans l’espoir vain d’apaiser cette souffrance à la limite du supportable. Ma respiration saccadé et haletante n’arrangeait en rien les choses. J’inspirai lentement de grandes goulées d’air, dans l’espoir de calmer mon cœur battant trop vite. Alors que la douleur se calmait,  je m’assis péniblement, pour regarder autour de moi. Mais… Qu’est ce que je fichais ici ? Je fermais les yeux pour me concentrer, et puis tout me revint en mémoire. Cette créature horrible qui m’avait infligé ces blessures, ce drow me portant. Le drow. Ou est-il ? Je regarde vers ma droite, pour le voir à quelques mètres de moi. Que faisait ce traître dans notre forêt ? Je cherchais à tâtons mon poignard, sait on jamais s’il lui prenait l’envie de me transpercer de sa lame. Malheureusement pour moi, et peut être heureusement pour lui, je ne le trouvai pas. C’était lui qui avait combattu l’illithid avec moi. Alors pourquoi m’avait il épargné la mort ? Sort que je suis sure, il aimait infliger. Autant lui poser la question. Ma voix n’était pas aussi assurée que je le voulais. Un peu chevrotante même. Cependant elle contenait le dédain que je voulais y mettre.

« Pourquoi… Pourquoi ne m’as-tu pas tué ? » 

Peut être me réservait il un sort bien pire ? Qu’est ce qui peut être pire que le mort me direz-vous. L’esclavage, la torture, ou toute autre horreur commune de la part des drows, dont j’ignore l’existence. S’il me réservait un de ces sorts, j’aurais préféré mourir, que ce soit tué par cette créature affreuse qu’est le flageleur mental, ou par sa lame qui est, j’en suis sure, bien affûtée. Tendue comme la corde d’un arc, je regrettais en cet instant de ne pas être armée. Il faudrait que j’y pense la prochaine fois. Si prochaine fois il y a. Mais, ne soyons pas trop pessimiste. Il m’a quand même rincé mes estafilades (j’ai remarqué cela quand je me suis assise). Et puis pourquoi aurait il attendu ici que je me réveille s’il voulait m’emmener chez, dans les profondeurs obscures ? Me transporter inconsciente aurait était bien plus facile pour lui. Oui, c’est une lueur d’espoir que j’aperçois. Peut être me laissera t-il repartir ? J’en doute fort, car comme tout drow, il demandera quelque chose en échange. Et je crains que le prix à payer soit le prix fort.

© Méphi.




Spoiler:
 

___________________________________________

Si je pouvais oublier,
j'oublierais
Où sont le cheval et le cavalier ? Où est le cor qui sonnait ? Ils sont passé comme la pluie sur les montagnes, comme un vent dans les prairies. Les jours sont descendus à l’ouest derrière les collines, dans l’ombre. Comment en est-on arrivé là ?







By Oli', merci I love you
Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire

avatar
I see you
Messages : 345
Localisation : La surface
Métier : Mercenaire


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Dim 4 Aoû - 0:31









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

Il se pourrait aisément que je me sois mis à sommeiller, contre mon gré. La rêverie est l'une des méthodes de régénération les plus efficaces de mon peuple, quoique j'évite toujours de m'y perdre, me refusant à abandonner la moindre parcelle de mon attention pour chose si inutile. Mes blessures sont certes profondes et ouvertes, et leur emplacement - trois profonds sillons à la gauche de mon cou, et une plaie à droite - pourrait s'avérer préoccupant, mais j'ai pour l'heure d'autres histoires à régler. Et cette elfe qui se réveille à présent semble pour moi une affaire assez étrange pour me faire revenir à la réalité, appréciant le fait qu'elle soit trop centrée sur sa propre douleur pour remarquer que je n'y était plus réellement.
Alors qu'elle finit par s'asseoir dans l'herbe verte, perdue qu'elle semble être sur les raisons pour lesquelles elle se retrouve blessée, en tête à tête avec un drow - drow content que ses cheveux dissimulent ses blessures, pas besoin de devoir fournir plus d'explication ou parvenir à l'ignoble résultat de s'attirer la pitié d'une elfe -, je m'apprêtes à prendre la parole lorsqu'elle décide de la prendre la première. D'un regard fatigué, je réfléchis à la question logique qu'elle vient de me poser, question que j'ai parfois entendue de certaines de mes captures, mais peu courante parmi mes rencontres, vu que la plupart de ceux ayant croisé ma route mangent depuis longtemps les pissenlits par la racine. La question est légitime, la réponse en revanche, je ne suis pas certain de la posséder. Que répondre à une elfe, race ô combien au courant des pratiques et coutumes de mon peuple? Que contrairement aux dires qu'ils font circuler à travers tout le continent, les elfes noirs possèdent le sens de l'honneur, derrière toute leur sombre traitrise?
Certainement pas. J'ai bien trop de fierté pour me battre avec une elfe sur les défauts de mes frères de race, et sur les miens. Bien trop de fierté, et une trop grande lassitude.
"T'en plaindrais-tu? Je peux toujours résoudre la question, si c'est vraiment ce que tu veux."
Mon effet ne rend pas terrible. Certes, je parviens sans ennui à utiliser la langue elfique sans laisser poindre la moindre note d'accent drow, cependant, ma voix est plus usée que je ne l'aurai souhaité, ruinant complètement le ton sarcastique de la menace que je comptais lui envoyer. Tout juste une note de mélo-dramatique...pitoyable.

J'ai pu remarqué le geste de l'elfe vers le sol, à la recherche de quelque chose, et je pense pouvoir mettre aisément ma main à couper sur le fait que l'objet de sa recherche est une arme. Quoi de plus normal en présence d'un elfe noir? Pourquoi ne pas l'aider dans ce cas? Je dégaine de ma botte la dague que j'y dissimule, la lançant en l'air pour la rattraper par la pointe de sa lame... avant de la lancer en direction de l'elfe, sa lame se fichant de moitié dans le sol à quelques dix centimètres de sa main. Devant son apparente incompréhension, je me sens le devoir de préciser.
"Il me semble que ce soit ce que tu cherches. A ta guise, mais tu n'iras pas loin avec tes blessures... Et apprends que tu n'as aucune chance face à moi dans ton état."
Ajouter que même en pleine santé elle n'a aucune chance est chose inutile. Si elle est intelligente, elle comprendra cela sans que je n'ai besoin de le dire de haute voix. Et j'aimerai autant ne pas me fatiguer à le dire de haute voix. Si j'avais pensé m'attirer autant d'ennuis en montant à la surface, je serai rester à me battre contre les miens, ou dans les Territoires Hostiles.


© Méphi.





Spoiler:
 

___________________________________________

love the way it hurts
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 227
Age : 20
Localisation : Elfes > Reniar > Voronwë > Cirth


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Lun 5 Aoû - 18:32









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

« T'en plaindrais-tu? Je peux toujours résoudre la question, si c'est vraiment ce que tu veux. »
Sa voix fatiguée, usée, n’était surement pas aussi sarcastique qu’il l’aurait voulu. Pourtant sa menace me glaça le sang. Je n’avais aucune envie de mourir maintenant, encore moins tué par un drow. Il n’avait d’ailleurs pas d’accent, et parlait sans hésitation dans la voix l’elfique.

Dans ma tentative vaine de trouver une arme quelle qu’elle soit à mes pieds, je vois le drow sortir de sa botte une dague. Je le regarde lancer l’arme en l’air pour la rattraper par la lame. Il esquisse un geste pour la lancer dans ma direction, et moi un pour me protéger. Ramenant mon bras devant ma tête, j’étais certaine de mourir sur l’instant. Mourir traverser par une de ces lames de traitre à leur sang, sans avoir pu me défendre, quelle horreur ! Alors que je retenais mon souffle, j’entendis un sifflement passer à côté de moi. J’enlevais mon bras, et regardais ma main laissé au sol, avec à côté la garde de l’arme drow qui dépassait. L’incompréhension était en moi. Mon cousin elfe pris la réponse avant que j’ai pu aller plus loin dans mes pensées.

« Il me semble que ce soit ce que tu cherches. A ta guise, mais tu n'iras pas loin avec tes blessures... Et apprends que tu n’as aucune chance face à moi dans ton état. »

Je pris entre mes doigts son arme, l’examinant attentivement tout en repensant à ses paroles. Il n’avait pas tord concernant mes blessures. Elles me faisaient souffrirent, et je n’arriverais pas à marcher longtemps –ou me battre- si elles restent comme ça. Mais je connaissais bien mieux les plantes que lui. Et je savais quelles plantes utiliser pour soigner rapidement et surtout soulager ces horribles blessures. D’ailleurs, l’elfe noir ne semblait pas en arborer. Pourtant, un combat comme celui là laisse forcément des traces. Enfin, ce n’est pas mon problème s’il est blessé. Mon principal problème en ce moment était de partir. Partir d’ici, et surtout quitter ce drow, pour aller rejoindre les miens. Mais quelque chose me dit que ce ne sera pas aussi simple que ça.

Examinant la lame drow, je me dis que peut être les drows étaient de bons forgerons finalement. La lame était bien équilibré, légère et se maniait facilement. Cette dague ressemblait à du travail d’elfe, mais je ne me souvenais pas en avoir vu de semblable. Je relevais mon regard vers mon cousin  -cousin dont j’aurai préféré que la vie soit inexistante. Je l’examinais un instant. Son corps était mince et élancé, ses oreilles allongées, tous ces points communs avec notre peuple, aurait pu nous confondre... S’il ne possédait pas une peau noire ébène, pour le dissimuler dans l’obscurité et des cheveux blancs comme neige. Je sortis de ma rêverie, pour enfin lui poser la question qui me brulait les lèvres.

« Que vas-tu faire de moi, maintenant que tu m’as à ta merci ? »

Il aurait fallu être idiot pour ne pas avouer que ce drow pouvait faire tout ce qu’il voulait de moi, dans l’état ou j’étais.

© Méphi.




___________________________________________

Si je pouvais oublier,
j'oublierais
Où sont le cheval et le cavalier ? Où est le cor qui sonnait ? Ils sont passé comme la pluie sur les montagnes, comme un vent dans les prairies. Les jours sont descendus à l’ouest derrière les collines, dans l’ombre. Comment en est-on arrivé là ?







By Oli', merci I love you


Dernière édition par Eliana K. Naïa le Dim 18 Aoû - 19:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire

avatar
I see you
Messages : 345
Localisation : La surface
Métier : Mercenaire


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Ven 9 Aoû - 14:13









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

L'elfe retira sans difficulté aucune la dague de son fourreau de terre, prenant ensuite le temps de l'examiner, ce qui me fait lever les yeux aux ciels, l'espace d'un instant. Je ne suis pas de ceux à s'arrêter sur chaque lame elfique que je croise pour un examen minutieux. Certes, les lames drows sont plus effilées, et le métal qui les compose - un mélange d'adamantite et de mithril - les rend aussi belles que solides. Quoique la mienne soit relativement simple, comme je ne m’intéresse plus depuis des années à ces appartenances à une Maison drow ou une autre, dont les symboles décorent les armes de leurs soldats. J'ai brisé la dernière lame de la Maison Arendil que je possédais sur la carapace d'un scorpion géant il y a plusieurs mois de cela. Depuis, ma nouvelle dague ne possède que quelques inscriptions runiques ayant pour seul effet d'en renforcer le tranchant, chose commune à toute lame drow. La chose certes moins commune est que cette lame fut forgée par mon peuple, quand nombre des nôtres achètent des armes de la meilleure qualité aux nains avant de les améliorer à leur convenance. Pourquoi une lame typiquement drow quand d'autres seraient plus efficaces? Je me suis fait avoir par une Drow pale que je ne regarde pas d'assez loin, mais cela ne regarde que nous.

« Que vas-tu faire de moi, maintenant que tu m’as à ta merci ? »

Bien bonne question. A présent que je n'ai pas su me contenter de la laisser crever sur les lieux du combat contre l'illithid, le peu de conscience que m'accorde ma nature drow m'empêche de la laisser dans cet état dans ces lieux. D'un autre coté, je ne compte ni jouer les gardes malades, ni m'encombrer de la compagnie d'une elfe. Des affaires plus intéressantes m'attendent ailleurs, et, les souterrains n'étant même pas ma destination première, et ne sachant pas si l'un de mes contacts se trouve actuellement à la surface, je ne peux même pas prétendre à en tirer profit. 
"Tu n'étais pas dans mes projets...et je déteste qu'on bouscule mes projets."
C'est presque un murmure qui passe mes lèvres, cependant, je sais l'ouïe des elfes presque aussi bonne que la mienne. Elle aura entendu, pas besoin de répéter. Peut être pense-t-elle que je la laisserai simplement s'en aller? Pour aller baver à la première armée qu'un Drow fait son chemin en terre elfique? Je ne suis pas stupide.

L'elfe étant occupée à observer ma dague, j'en profite pour porter une main à mon cou, passant légèrement les doigts sur les entailles provoquées par l'illithid. Heureusement que ces créatures ne sont pas venimeuses, cela aurait été ma veine! Cependant, je sens que ces plaies seront longues à se refermer, et il est impensable pour moi de retourner à la Forteresse juste pour me trouver l'un de ces sorciers capables de soigner la plus grave des plaies, moyennant d'importantes finances. De toute façon, cela se sera soigné tout seul d'ici à ce que j'arrive la bas.
Finalement, je retire ma main, fermant le poing pour dissimuler les traces de sang frais parfaitement visibles sur mes doigts, avant de me relever en prenant garde à mon épée, et me diriger vers la rivière, prétextant étancher ma soif et en profitant pour nettoyer le sang de ma main. Faisant cela, je tourne totalement le dos à l'elfe derrière moi, n'y songeant même pas comme une menace potentielle. Peut être devrait-elle s'en vexer, qu'un guerrier drow, race prête à voir des complots partout où il n'y en a pas, et se méfiant plus de quiconque que de la peste, ne prenne pas garde à lui tourner le dos. Cependant, je dois avouer qu'il n'est même pas question pour moi de lui prouver son manque d'importance à mes yeux...je n'y fais même pas attention.


© Méphi.




___________________________________________

love the way it hurts
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 227
Age : 20
Localisation : Elfes > Reniar > Voronwë > Cirth


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Dim 18 Aoû - 19:10









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

"Tu n'étais pas dans mes projets... Et je déteste qu'on bouscule mes projets."

Ses paroles me glace les os et le sang. Je suis fichues, c’est sure. Comment un drow pourrait il me laisser la vie sauve alors qu’il peut me tuer sur le champ, ou pire me trainer de force avec lui ? Il ne le pourrait pas. Toujours concentrée sur son arme, je le remarque se diriger vers la rivière. Peut m’importe de lui. Lorsque je relève les yeux, il est dos à moi, semblant se fichait qu’il ne me voit pas. Alors comme ça, il ne me prenait pas pour une menace ? Et puis, je me souvins que j’étais armée. Une idée me traversa l’esprit. Une idée folle. Une idée invraisemblable. Une idée impossible. Mais une idée tout de même. Pourquoi ne pas le réduire à néant ? Pourquoi ne pas l’envoyer dans les ténèbres, aux côtés de sa chère déesse Lloth ? Mais malheureusement, mon état ne me le permet pas. Mes blessures ne me permettraient pas d’arriver discrètement jusqu’à ce drow pour lui planter la lame quelque part entre les côtes. Je me levais cependant péniblement, et marchait d’un pas incertain en sa direction. Je m’assis à côté de lui, et pliais les jambes, posant mes bras dessus. 

« Tu n’as toujours pas répondu à mes questions. Pourquoi m’as-tu épargné ? Et que comptes-tu faire de moi, maintenant ? Comptes-tu me tuer lâchement alors que tu es en état de force ? Ou peut être comptes tu me trainer jusqu’aux abîmes ? Dis moi donc quel sort tu me réserves, savoir si je dois regretter de ne pas t’avoir planté cette lame quand il en était encore temps. » 

J’attendais ses réponses. Surtout sa réaction. Ne m’avait il pas menacé tout à l’heure ? De toute façon, s’il voulait me tuer, autant que ça se fasse rapidement. La perspective de mourir ne m’enchantait en aucun cas. Mais pourtant, bien que cette idée aurait du me faire frissonner, je ne ressentais rien en ce moment. Si mourir ne me fait pas peur, je ne sais pas ce que je deviens. Je regarde ce drow qui ressemble tant aux nôtres, mais qui pourtant est très différent, guettant sa réaction, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Mais venant d’un être de sa race, elle ne peut qu’être mauvaise. Mais je l’attends tout de même avec impatience.

© Méphi.





Spoiler:
 

___________________________________________

Si je pouvais oublier,
j'oublierais
Où sont le cheval et le cavalier ? Où est le cor qui sonnait ? Ils sont passé comme la pluie sur les montagnes, comme un vent dans les prairies. Les jours sont descendus à l’ouest derrière les collines, dans l’ombre. Comment en est-on arrivé là ?







By Oli', merci I love you
Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire

avatar
I see you
Messages : 345
Localisation : La surface
Métier : Mercenaire


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Jeu 22 Aoû - 2:19









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

Sentant une présence près de moi, je relève légèrement la tête dans sa direction pour la regarder de coté. Gêné dans mon champ de vision par mes cheveux à la fois trempés, emmêlés et, sur certaines mèches discrètes, bruns de mon sang séché, je les repousse de la main derrière mon épaule, avant de retourner à mon activité première, consistant à me débarrasser du sang que j'ai sur les mains, mais également sur le visage, et bien entendu autour de la gorge. J'avoue être content que ma peau sombre dissimule plutôt bien le sang plus ou moins séché qui s'y trouve, même si l'eau se colorant devant moi n'est pas pour m'aider à m'éviter de fournir une explication. Celle la, je la voit venir comme une maison, ces elfes ayant la fichue manie à vouloir s'occuper de tout et de tout le monde, surtout quand cela ne les concerne absolument pas! De toute façon, je crois qu'un illithid bien amoché et le transport d'une elfe sanguinolente sur une distance relativement importante suffira amplement à expliquer ces traces de sang, pas besoin qu'elle n'entende parler de mes blessures...elle ne ferait que croire qu'elle se trouve égale à moi...aucune chance que cela n'arrive!
"J'aurai pu simplement te laisser te vider de ton sang dans cette clairière. Nul doute que tu serais déjà morte à l'heure qu'il est. Commences pas à te demander pourquoi tu es toujours en vie et libre de tes mouvements. Ca pourrait suffisamment m'énerver pour que je change d'avis, et décide de retourner à la Forteresse rien que pour m'y débarrasser de toi..."
Bon, dans l'art et la manière de dire "je suis pas en direction de chez moi mais au contraire, j'en vient", je crois qu'on aurai pas fait mieux. Qu'importe, je doute que ce soit une stupide elfe qui abime mes projets.
Commencant cependant à trouver dangereuse la proximité de l'elfe, ne tenant guère à me faire abimer davantage de ma propre dague, je me retourne vers elle pour la lui reprendre, vivement mais sans violence. J'ai beau être Drow, et adorer de ce fait les effusions de sang durant le combat, je trouve qu'il n'est pas nécessaire d'en rajouter lorsque combat il n'y a justement pas. Heureusement pour elle, je ne m'appelle pas encore Naelin...30secondes, voila l'avance qu'il lui aurait offerte avant de la tuer. Bon, ok, là Oropher, arrête franchement, on va finir par croire que tu possèdes une conscience!


© Méphi.




___________________________________________

love the way it hurts
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 227
Age : 20
Localisation : Elfes > Reniar > Voronwë > Cirth


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Ven 23 Aoû - 12:45









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

Tout en parlant, je remarque l’eau se colorer en rouge sang au même rythme qu’il nettoie sa  peau. Alors comme ça, il est blessé ? Rien d’étonnant après un combat contre cette monstruosité d’illithid. Enfin, il a surement eu plus de chance que moi, étant donné qu’il a réussit à m’amener ici. Ce drow n’était pas très coopératif, et ne semblait pas vouloir me dire quel sort il me réservait. Je venais au moins d’apprendre qu’il n’allait pas en direction des souterrains, mais qu’il en venait. Il me reprend vivement la dague des mains. Je me demandais s’il comptait me tuer avec maintenant, ou attendre encore histoire de rallonger un peu ma souffrance. Car la douleur de ces griffures n’est pas passé, elles sont bien profondes. Mais bon, la douleur physique est moins importante que celle mentale, croyez moi. Mais si je dois rester avec lui encore un moment, autant essayer de trouver quelques plantes cicatrisantes, ou quelque chose du genre. Je regardais autour de nous une de ces plantes que je connaissais pour leurs vertus cicatrisantes et apaisantes. Derrière un buisson, il me semblait apercevoir un peu de bardane, cette plante aux fleurs violettes qui ressemblait un peu à de la rhubarbe. Je me levais difficilement, m’appuyant à un arbre là. Je jetais un regard au drow. Pourvu qu’il n’est pas l’idée de me planter un couteau, croyant que je veux m’enfuir. De toute façon, je n’irai pas loin dans mon état, comme il me l’avait rappelé tout à l’heure. Je m’approchais de la plante que j’avais vue, un sourire satisfait sur le visage. C’était bien ce qu’il me semblait. Je cueillais quelques fruits, petites feuilles et fleurs, assez pour nos blessures. Oui, nos. Bien que ce drow puisse me tuer à tout instant, j’avais une conscience, et je me refusais de laisser quelqu’un avec des blessures, de quelque gravité qu’elles soient. Je revenais donc m’assoir à côté de lui. Des morceaux de plantes dans les mains, je trempais celles si dans l’eau de la rivière, et en écrasais le plus possible entre mes doigts. J’ouvrais ma chemise pleine de sang sans pudeur pour le drow, pour appliquer sur les plaies cette plante. Immédiatement, la fraicheur dégagée par la sève  apaisa la douleur. Quand à l’effet de cicatrisation, il viendrait après. Je relevais le regard vers l’elfe noir.
 
« Tu devrais t’en mettre aussi. C’est efficace sur ce genre de blessure. »
 
Voilà, ma conscience était tranquille, je lui avais proposé. Après, s’il ne voulait pas, eh bien tant pis pour lui. Le fait de devoir rester avec lui ne m’enchantait guère, mais il ne semblait pas décidé à me laisser partir. 

© Méphi.




___________________________________________

Si je pouvais oublier,
j'oublierais
Où sont le cheval et le cavalier ? Où est le cor qui sonnait ? Ils sont passé comme la pluie sur les montagnes, comme un vent dans les prairies. Les jours sont descendus à l’ouest derrière les collines, dans l’ombre. Comment en est-on arrivé là ?







By Oli', merci I love you
Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire

avatar
I see you
Messages : 345
Localisation : La surface
Métier : Mercenaire


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Mer 28 Aoû - 7:26









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

Je replace ma dague dans ma botte tandis que l'elfe s'éloigne, sans lui accorder plus d'un regard pour m'assurer qu'elle ne se saisisse pas d'une autre arme. Je sais pertinemment qu'elle ne risque pas d'aller bien loin avec ses blessures, et si elle compte faire suffisamment d'effort pour les rouvrir et faire renaitre l'hémorragie, c'est elle que ça regarde.
Alors qu'elle revient finalement dans ma direction, les mains pleines de plantes qui me sont aussi inconnues que le reste de la mauvaise herbe trainant autour de nous - j'ai pas pris botanique en option jardinage - je lève les yeux aux ciels en me moquant intérieurement des elfes et de leur art pour penser tout résoudre avec de simples plantes. Je tais cependant tout commentaire, l'observant sceptiquement fabriquer une espèce d'onguent en écrasant et trempant ces plantes avant de l'étaler sur ses blessures, sans réellement se préoccuper de ma présence. Sans doute a-t-elle de la chance que je sois blessé, et de ces Drows suffisamment maso pour ne trainer qu'avec des femelles drows - faut être complètement siphonné, je l'avoue bien volontiers! - car je pense posséder une liste trop longue pour être citée de mes confrères qui n'auraient pas raté telle occasion, l'elfe ne se souciant que peu de pudeur comme elle est occupée à soigner ses plaies. Pour ma part, après un regard de coté, c'est l'autre rive du cours d'eau que j'observe, le regard perdu, réfléchissant à cette question qui retombera certainement d'ici quelques instants. Pourquoi l'avoir sauvée, pourquoi ne pas la tuer à présent, ou la laisser mourir quelque part, et qu'en faire? Trois questions en vérité, toutes orchestrées par mon idée stupide de ne pas l'avoir laissée dans cette clairière il y a quelques heures...Des claques se perdent, réellement!

Je tourne de nouveau le regard vers l'elfe lorsqu'elle s'adresse à moi, me proposant de son remède pour mes propres blessures. Je suis d'abord tenté de nier porter une quelconque plaie avant de devoir m'avouer ne pas être contre de quoi calmer la brulure de ma gorge, rangeant la fierté du Drow au placard pour accepter un remède, et, pire encore, venant d'une foutue elfe!
Tendant ma main noire vers la sienne si pale pour récupérer ce qu'elle compte me donner, de l'autre j'écarte de ma gorge mes mèches blanches, dévoilant les sillons provoqués dans ma chair par les griffes de la créature. Faisant accepter à ma méfiance que l'elfe s'est administré le même traitement deux minutes auparavant, je finis par l'appliquer sur mes plaies, observant l'elfe du coin de l'oeil avant de lui lacher un "Merci" sans grands sentiments.
Je me relève tout en regardant autour de moi, ma cape volant dans mon dos comme je tourne presque sur place, observant le ciel. Je sais me trouver en plein territoire elfique, avec l'une d'entre eux, qui plus est, je ne tiens pas vraiment à me recevoir une flèche dans le dos...aussi, je ne compte donc pas m'éterniser en ces lieux.

Prenant enfin le temps d'observer l'elfe, je remarque que, bien que ces êtres soient tous plus ou moins identiques pour moi, elle ne m'est pas totalement étrangère, bien que je ne parvienne pas à me rappeler où que nous ayons pu nous croiser, et surtout, comment cela peux être possible que nous nous soyons croisés et qu'elle soit toujours intacte...enfin avant l'illithid bien sur.
"Tu ne m'es pas étrangère, l'elfe. Nous serions-nous déjà croisés?"

© Méphi.




___________________________________________

love the way it hurts
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 227
Age : 20
Localisation : Elfes > Reniar > Voronwë > Cirth


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Dim 15 Sep - 14:37







I need some help



 


♪ Quelle idée de se battre... ♪


Oropher Arendil & Eliana K. Naïa

 

Je regarde sa main noire se tendre vers moi, pour saisir la préparation que je lui avais proposé. Il lâcha un ‘merci’ peu  enthousiaste, avant d’appliquer ce remède sur ses plaies. Une fois cela fait, il se relève, sa cape volant dans le faible vent. Je ne peux m’empêcher d’arracher les brins d’herbes à mes pieds, dans un tic nerveux. Que compte t-il faire de moi ? Cette question est omniprésente dans mon esprit. Celui-ci formule milles et unes réponses, toutes plus vraies semblables les unes que les autres. J’aurais peut être du lui enfoncer cette dague dans le dos finalement... Au moins, je n’aurais pas eu à me torturer l’esprit pour savoir ce que j’allais devenir. La forêt était grande, et l’espoir que quelqu’un arrive était mince. Mais l’espoir fait vivre, alors autant croire que quelqu’un –elfe ou humain, peut m’importe- finira par arriver. De plus, j’avais laissé mon poney. A l’heure qu’il est, il avait du parcourir un grand chemin le séparant du prochain village. Peut être que sa présence alarmera quelqu’un. Mais cette forêt est tellement grande, qu’il lui faudrait surement un long moment avant de retrouver trace du drow ou de moi-même. Je sortis de mes pensées lorsque celui que j’avais sauvé des griffes de se monstre se tourna vers moi. Il m’adressa quelques mots, me disant penser m’avoir déjà vu. Je fronçais les sourcils, détaillant son visage. Je n’avais vu de drow que dans des représentations par dessins, peintures ou même par magie. Une des rares fois ou j’en avais croisé un en chaire et en os, c’était à Reniar, quelques temps plus tôt. C’est vrai que maintenant qu’il le disait, il lui ressemblait un peu. Ses longs cheveux blancs tombaient à peu près à la même hauteur, et son visage avait ses traits. Mais après tout, ils se ressemblaient tous, non ? Mais après quelques instants de silence et de réflexion, je finis par me rendre compte qu’il disait vrai, et nous nous étions déjà croisé. J’hésitais sur ma réponse à donner, devrais-je lui dire qu’il confond,  ou lui dire que nous nous sommes croisés ? A vrai dire, je n’en savais strictement rien. Je redoutais sa réaction dans les deux cas. Après avoir choisis mes mots et une solution à cette question, je finis par dire, d’une voix claire.
« En effet, ton visage ne m’est pas inconnu non plus. Mais je ne me souviens pas où t’avoir déjà rencontré... »
 
Bon, disons que j’étais entre le chemin de la vérité et du mensonge. Pas tout à fait vrai, mais pas tout à fait faux non plus. Je me relevais difficilement, pour me mettre à hauteur de mon interlocuteur.
 
« Que fait-on maintenant ? Car je suppose que tu ne voudras pas me laisser partir, même si je te dis que je tairai notre rencontre. »
 
Je ne pensais pas me tromper sur ce point. Et s’il me venait l’idée d’aller raconter à qui veut l’entendre qu’un drow rode à la surface ? Je ne donnerai pas chère de sa peau avec ses milices sur ses traces. J’attendais donc sa réponse, plus ou moins patiente.
Code by Val'




___________________________________________

Si je pouvais oublier,
j'oublierais
Où sont le cheval et le cavalier ? Où est le cor qui sonnait ? Ils sont passé comme la pluie sur les montagnes, comme un vent dans les prairies. Les jours sont descendus à l’ouest derrière les collines, dans l’ombre. Comment en est-on arrivé là ?







By Oli', merci I love you
Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire

avatar
I see you
Messages : 345
Localisation : La surface
Métier : Mercenaire


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Mar 1 Oct - 16:41









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

Cirth, il y a quelques semaines de cela. C'est la seule situation censée me revenant comme celle où j'ai rencontré l'une de ces elfes sans que ma lame ne lui traverse la chair. Ce n'est que là-bas que j'ai pu croiser cette elfe.
"Je n'oublie jamais un visage... même si rares sont ceux demeurant intacts après avoir croisé ma route... Ele, hum, El quelque chose, non? La mémoire des noms m'est en revanche que peu acquise."
J'ignore totalement les paroles qui suivent, occupé à me creuser le cerveau comme je n'aime pas qu'une question me reste sans réponse. La regardant de haut, debout que je suis à quelques mètres à peine, je croise les bras, les coudes appuyés sur les pommeaux de mes épées tandis que l'index de ma main droite vient tapoter mon menton, comme si cela allait me faire trouver la solution plus vite. Quelques minutes d'ignorance et une illumination plus tard, je pointe le doigt dans sa direction, m’avançant vers elle.
" Elena, un truc comme ca,...Eliana?"
J'ose me demander si il 'agit de la même elfe que celle dont m'a déjà parlé Valaina, et ce à plusieurs reprises. Il semblerait que la drow pale se soit trouvée une bonne "amie" sur ces terres hostiles à notre race, si l'amitié est quelque chose de possible pour elle. Le nom exact de l'une ne me revient pas davantage que celui de l'autre, mais je doute qu'il y ai de tels homonymies chez nos cousins à la peau si pâle... quoique aux capacité limitées de leur cerveau, ils ne doivent pas aller chercher les noms bien loin, et je soupçonne que la même syllabe serve à la moitié de la famille...
De toute manière, comme dit, je n'ai que faire des noms. Seuls me suffisent les souvenirs de la mise à mort de mes victimes...et du résultat post mortem, bien évidemment!



© Méphi.





(pourri, archi pourri...
par contre, concernant son "illumination" xD, comme il ecoute absolument pas eliana, mais l'entend quand même, je pensais qu'elle aurait pu le corriger entre deux paroles à lui, et qu'il a répété betement en étant persuadé d'avoir trouvé tout seul xD)

___________________________________________

love the way it hurts
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 227
Age : 20
Localisation : Elfes > Reniar > Voronwë > Cirth


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Ven 18 Oct - 17:20







I need some help



 


♪ Quelle idée de se battre... ♪


Oropher Arendil & Eliana K. Naïa

 

El quelque chose, non? La mémoire des noms m'est en revanche que peu acquise."
 
Ok, il se souvient. De toute façon, au point ou j’en suis, je me fiche pas mal du fait qu’il se souvienne de moi, non ? Et puis, qu’est ce que ça change s’il sait mon nom ? Pas grand-chose au final.
 
« Eliana. Mon prénom est Eliana. »
 
Il ne semble pas m’entendre, étant donné qu’il continue de réfléchir, tapotant son menton de ses longs doigts d’ébène. Cet être me paraît bien prétentieux, et je croise à mon tour les bras, attendant qu’il daigne sortir de ses réflexions. Les minutes s’écoulent lentement, comme je détaille ce drow, et son apparence si peu ordinaire.
 
" Elena, un truc comme ca,...Eliana?"
 
Je soupire et lève les yeux au ciel. Et il croit avoir trouvé ça tout seul, comme un grand ? J’hoche la tête, agacée. Mes doigts tapaient frénétiquement mon bras, alors que j’attendais,  impatiente, la suite des événements.
 
« Bon, et maintenant, on fait quoi ? Franchement, j’ai autre chose à faire que de parlementer avec un drow... »
 
Ce n’est pas comme si j’avais une forge à tenir, mais un peu quand même. Et puis, j’aimerais soigner cette blessure. Le cataplasme a déjà fait beaucoup de bien, mais pas assez pour assurer une guérison totale et sans souci. J’avais pour habitude de rester assez patiente, mais tourner ainsi en rond autour du pot n’était pas pour me plaire. Oui, l’impatience avait pris place de la peur en moi. Ce drow ne m’impressionnait guère, bien que je ne doute pas de ses talents de combattant. Attendre. Apparemment, je n’ai que ça à faire.
Code by Val'




___________________________________________

Si je pouvais oublier,
j'oublierais
Où sont le cheval et le cavalier ? Où est le cor qui sonnait ? Ils sont passé comme la pluie sur les montagnes, comme un vent dans les prairies. Les jours sont descendus à l’ouest derrière les collines, dans l’ombre. Comment en est-on arrivé là ?







By Oli', merci I love you
Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire

avatar
I see you
Messages : 345
Localisation : La surface
Métier : Mercenaire


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Sam 16 Nov - 1:28









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

Tout comme nous sommes calme et furie, nous autres drows pouvons être patience et énervement, passant d'un cas à l'autre suffisamment rapidement pour que personne autour de nous ne puisse prévoir de tels changements d'humeur, pour que nous même ne puissions pas les prévoir. Cependant, il semblerait que je reste calme, et même de bonne humeur, face à cette elfe ne se souciant guère de me parler comme à son égal, ce qui aurait d'ordinaire le bon gout de me faire lui expliquer, une dague sous sa gorge délicate, qu'elle ferait mieux d'apprendre à respecter ses supérieurs. Et pire encore, l'envie même de la blesser n'est pas dans mon esprit à cette minute. Est-ce ce que l'on appelle la gratitude? Je ne saurais le dire, n'ayant jamais eu le loisir de tester ces sentiments trop humains pour que j'y prête seulement attention.
« Bon, et maintenant, on fait quoi ? Franchement, j’ai autre chose à faire que de parlementer avec un drow... »
Bien, alors nous allons commencer à avancer.
"Et j'ai bien d'autres choses à faire que parlementer avec une elfe, Eliana."
Je m'amuse quelque peu à faire poindre quelques notes d'accents drow lorsque je prononce ce nom, en modifiant la chanson tout en en écoutant chaque note. A mettre de coté, le jour où j'aurai un lézard à nommer, à défaut d'un gosse - ça c'est une affaire de prêtresses, et de plus, je ne compte pas me retrouver lié à l'une d'entre elles par des contrats plus forts que les multiples alliances que je me suis forgées, qui m'exploseront un jour dans le nez quand certaines familles ennemies déciderons que ma sentence fait un bon terrain d'entente.
"Mène-moi à la sortie de ces bois, sans que je n'ai à être inquiété par l'un des tiens, et je te laisse partir. La parole d'un Drow ne vaut pas cher, mais je te doit probablement la vie, et je règle toujours mes dettes."  

© Méphi.




___________________________________________

love the way it hurts
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I see you
Messages : 227
Age : 20
Localisation : Elfes > Reniar > Voronwë > Cirth


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Jeu 23 Jan - 23:11

"Et j'ai bien d'autres choses à faire que parlementer avec une elfe, Eliana."
Je tique lorsque j'entends mon nom être prononcé avec cet accent drow qui me vrille les oreilles. Non, je n'apprécie pas cela. Peu importe au final, j'attends la suite de ces paroles comme je tiens à en finir au plus vite avec lui.
"Mène-moi à la sortie de ces bois, sans que je n'ai à être inquiété par l'un des tiens, et je te laisse partir. La parole d'un Drow ne vaut pas cher, mais je te doit probablement la vie, et je règle toujours mes dettes."
En effet, sa parole ne vaut pas cher pour moi, et je ne suis que peu convaincue du fait qu'il me laissera partir sans embrouille. J'hésite à lui rétorquer le fond de mes pensées, mais je me ravise et préfère rester un minimum prudente. Autant faire ce qu'il demande pour l'instant. Quant au fait que je lui dois sans doute la vie, c'est très certainement vrai... Quoique, j'aurais peut être du laisser cette bête se charger de se cousin à la peau noire. Mais bon. Il ne faut pas souhaiter le pire malheur à quiconque, même à ces pires ennemis comme on dit.
"Entendu. Suis moi, et sois un minimum discret, je ne suis pas au courant de toutes les activités des elfes se passant dans la forêt. Je peux pas te garantir à cent pour cent de ne pas tomber sur un elfe se baladant ici..."
Cela dit, je me mets en route, connaissant cette forêt relativement bien pour l'avoir explorée autant de fois qu'il me l'a été possible. J'espère juste que ce drow ne trouvera pas utile de me planter une dague dans le dos une fois qu'il aura eut ce qu'il voulait. Tout comme, bizarrement, j'ai le sentiment qu'il est honnête dans ses paroles.

___________________________________________

Si je pouvais oublier,
j'oublierais
Où sont le cheval et le cavalier ? Où est le cor qui sonnait ? Ils sont passé comme la pluie sur les montagnes, comme un vent dans les prairies. Les jours sont descendus à l’ouest derrière les collines, dans l’ombre. Comment en est-on arrivé là ?







By Oli', merci I love you
Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire

avatar
I see you
Messages : 345
Localisation : La surface
Métier : Mercenaire


Feuille de personnage
Objets:
Récompenses:
Malédictions:

MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana] Mar 6 Mai - 11:34









I need some help

Oropher φ Eliana K. Naïa

Un Drow honnête? Un Drow honnête avec une elfe? La majorité des miens n'ont que faire des elfes, infâmes cousins à la peau pâle que Lloth aurait du tuer dans l’œuf, et je partage de loin leur avis. Cependant, dans la position dans laquelle je me trouve depuis près d'un siècle, mercenaire ne pouvant compter que sur lui-même pour sauver sa peau, un mâle solitaire ou presque au milieu d'une société on ne peut plus matriarcale, on a tout intérêt à tenir sa parole et régler ses dettes, ce au péril de sa vie. Et si je doute fort qu'une elfe puisse représenter un danger réel pour moi, surtout lorsque j'aurai rejoint les souterrains de notre sombre monde, l'habitude qui m'habite prend le dessus sur l'envie d'une guerre ouverte avec ce peuple. Mon instinct de survie doit certainement y jouer aussi, car il serait folie que de tuer une elfe en sachant pertinnemment que nombre de ses frères doivent se trouver dans les environs.
Je récupère donc l'ensemble de mes affaires et replace le capuchon de mon manteau sur mon crane avant de la suivre, épiant les alentours à chacun de mes pas, même si j'ose penser pouvoir compter sur la naïveté de ce peuple pour qu'elle ne m'emmène pas dans un traquenard.
Finalement, l'orée de la forêt atteinte, je m'éloigne sans un mot de plus. Faut pas non plus exagérer, je ne vais pas en plus la remercier de m'avoir conduit, si? Mes clients m'attendent, et je n'ai pas plus de temps que cela à perdre avec une elfe.

© Méphi.




___________________________________________

love the way it hurts
Revenir en haut Aller en bas


I see you
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I need some help [pv Eliana]

Revenir en haut Aller en bas

I need some help [pv Eliana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rayder - Eliana
» « Eliana ▬ La reine, c'est moi
» Recensement du 30 janvier au 13 février
» Comment se retrouver dans la galère... Ou pas.
» The night is dark and full of terrors ~ Eliana & Calista

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contrées oubliées. :: This is the end :: Corbeille :: Archives RP-